•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un quartier résidentiel et commercial autour du bassin Louise

Radio-Canada

Le Port de Québec souhaite faire du secteur autour du bassin Louise un véritable quartier portuaire comprenant résidences, commerces, hôtels, de même qu'un musée pour enfants.

Le Port de Québec souhaite faire du secteur autour du bassin Louise un véritable quartier portuaire comprenant résidences, commerces, hôtels, de même qu'un musée pour enfants.

Le président-directeur général du Port, Mario Girard, a présenté mardi la vision que le Port voudrait mettre de l'avant pour revitaliser le secteur où se situe notamment la marina du Vieux-Port.

Ce qu'on souhaite, c'est un quartier vivant portuaire, un quartier habité avec des commerces, des gens qui vivent là. Dans le fond, Barcelone pour nous est une belle inspiration.

Mario Girard, président-directeur général du Port de Québec

Le Port, propriétaire du terrain autour du bassin Louise, dit vouloir créer un projet « signature », préserver la proximité avec le bassin d'eau, mettre en valeur l'histoire maritime du secteur, créer une vie de quartier avec des halles pour desservir le marché de proximité, voir s'ériger un musée interactif pour enfants, tout en impliquant la communauté.

Le Port souhaite développer le secteur entourant le bassin Louise.Le Port souhaite développer le secteur entourant le bassin Louise.

« Ce qui est bien important, c'est de garder dans ça un accès grand public, [...] Il faut que ce soit un projet où les gens de Québec se sentent totalement intégrés et les bienvenus », affirme Mario Girard.

La vision présentée mardi ne fait pas état pour l'instant de densité ou de hauteur des édifices qui seraient construits par d'éventuels promoteurs sur les espaces du Port . Mario Girard souhaite toutefois une complémentarité avec le reste de l'offre de la ville.

Le Port entend lancer le dialogue avec les citoyens. Ces derniers seront invités à faire connaître leurs commentaires sur le site Internet du port de Québec.

Un projet peaufiné sera de nouveau présenté après avoir tenu compte des commentaires de la population. Le projet sera éventuellement soumis au Processus environnemental de participation citoyenne du Port de Québec.

Proposition bien accueillie

Les réactions à la vision présentée par l'administration portuaire sont positives dans l'ensemble. La conseillère du secteur Anne Guérette se réjouit notamment de la présence de halles d'alimentation pour remplacer le Marché du Vieux-Port.

« Il y a vraiment une volonté forte de la part du milieu de garder un marché. On voit qu'il y a un espace qui est réservé à ça. Alors, regardons ensemble dans le détail si ça peut répondre aux besoins et convenir à tout le monde », a dit la conseillère.

Quelque 3000 personnes ont signé une pétition demandant le maintien du marché du Vieux-Port au bassin Louise.

Selon le président du conseil régional de l'Institut de développement urbain du Québec, Michel Dallaire, le projet se réalisera en harmonie avec le secteur dès 2018.

« Au moment où ça va se développer, ce sera en fonction de la demande. Et tout le monde est discipliné en développement immobilier, il n'ya personne qui va construite un immeuble qui va rester vide. Et l'offre de service va s'ajuster en fonction de la demande de marché au moment ou le projet va être développé. »

Baigneurs déçus

La Société des gens de baignades dénonce pour sa part le projet d'aménagement du bassin Louise proposé par le Port de Québec. Léonce Naud estime qu'il faut redonner le bassin Louise à la population en y aménageant une plage publique comme c'est le cas dans plusieurs villes du monde.

« Quand on dit dans ce projet-là qu'il y a accès publics, ce n'est pas vrai en ce qui concerne la surface de l'eau du bassin Louise. L'eau du bassin Louise est réservée pour les bateaux alors que nous on l'a réserve pour les familles. »

La consultation avec la population pourrait se poursuivre jusqu'en 2016 et les premières constructions pourraient voir le jour à la fin de 2017 ou au début de 2018.

Reportage : Le port de Québec dévoile sa vision du développement du bassin Louise

Québec

Économie