•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le démantèlement du « cube blanc » déploré par son concepteur français

Reportage : le sculpteur Jean-Pierre Raynaud affirme qu’il a son mot à dire sur le sort réservé à son œuvre installée à la place de Paris à Québec

Le sculpteur Jean-Pierre Raynaud affirme qu'il a son mot à dire sur le sort réservé à son oeuvre Dialogue avec l'histoire installée à la place de Paris, près du port de Québec. Le cadeau offert par la Ville de Paris à Québec en 1987 doit être démantelé pour des raisons de sécurité.

L'oeuvre surnommée « le cube blanc » présente des infiltrations d'eau et des plaques de marbre pourraient se détacher de la structure, selon un rapport d'expert.

Jean-Pierre Raynaud a été mis au parfum de ces problèmes par la Ville de Québec. L'artiste français ne veut surtout pas que son oeuvre soit replacée ailleurs comme l'envisage l'administration municipale.

« J'ai accepté qu'elle soit démantelée pour qu'elle soit reconstruite à l'identique. Il n'a pas été question que cette oeuvre soit mise ailleurs. Une oeuvre doit être entretenue et remise à sa place », dit-il.

Jean-Pierre Raynaud promet de consulter la Ville de Paris pour s'assurer que Québec dispose de l'oeuvre dans les règles de l'art.

Moi, je suis l'artiste, j'ai mes droits. Mais la Ville de Paris a aussi ses droits par rapport à l'officialisation qui avait été effectuée à l'époque.

Jean-Pierre Raynaud, artiste

Le cadeau a été offert à la Ville de Québec au moment où Jacques Chirac était maire de Paris en 1987. « Ce n'est pas seulement l'oeuvre d'un artiste. C'est aussi la relation entre la France et le Québec qui avait été faite à travers cette oeuvre », soutient M. Raynaud.

Une oeuvre mal aimée

La Ville de Québec a fait savoir que la reconstruction de la sculpture sera examinée lors du réaménagement de la place de Paris et de la future place Dalhousie, d'ici 2017.

La sculpture s'intitule Dialogue avec l'histoire de l'artiste Jean-Pierre Raynaud.La sculpture s'intitule Dialogue avec l'histoire de l'artiste Jean-Pierre Raynaud. Photo : ICI Radio-Canada

Jean-Pierre Raynaud croit que même si le Dialogue avec l'histoire est une oeuvre mal aimée des Québécois, il ne faut pas en tenir compte dans la décision.

« Être aimé ou pas aimé, c'est un problème qui a traversé l'histoire de l'art et ce n'est pas mon problème. Il fallait, quand s'est passé la tractation ou le don, que la Ville de Québec refuse cette chose. C'est pas le public aime ou le public n'aime pas. »

L'artiste souligne que la Ville de Paris a connu ce genre d'opposition lors de la construction de la tour Eiffel.

 Les travaux de démolition sont en cours depuis mardi et se poursuivront jusqu'à vendredi.

Québec

Arts visuels