•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Contrôler la prolifération des bernaches en stérilisant leurs œufs

Des bernaches du Canada.

Photo : iStockphoto

Radio-Canada

Les années passent et la population de bernaches qui élit domicile dans la capitale nationale ne fait qu'augmenter. Devant l'inefficacité des autres méthodes de contrôle, la Ville d'Ottawa envisage maintenant d'ajouter la stérilisation des œufs des volatiles à son arsenal.

L'afflux des bernaches entraîne une hausse du nombre de plaintes des usagers des parcs, des plages publiques et des pistes cyclables. Le problème est le même partout : l'accumulation des matières fécales. Il faut savoir qu'une bernache adulte peut en produire jusqu'à 900 grammes par jour.

« Ce qu'il faut considérer, c'est que chaque année, il y a de plus en plus de population. Ils n'ont pas de prédateurs en milieu urbain, alors ça porte la Ville à se questionner », explique le conseiller du quartier Vanier, Mathieu Fleury.

Selon ce dernier, la Ville a travaillé avec des biologistes et des experts de la faune afin d'implanter différentes stratégies.

Ottawa a par exemple eu recours, sans succès, à des drones, des chiens et même le contrôle des nids pour essayer de limiter la population de bernaches sur son territoire. À chaque fois, les bernaches se sont adaptées en quelques semaines à ces tentatives pour les déloger.

La stérilisation, un moyen plus « humain »

Fort de ce constat, les autorités municipales ont demandé conseil à Environnement Canada afin de mettre sur pied une méthode de contrôle qui soit plus efficace.

« Après une consultation auprès du Service canadien de la faune et une analyse des recherches sur le sujet, il a été déterminé que la stérilisation des œufs des bernaches serait une façon humaine et efficace de contrôler leur population », est-il précisé dans un rapport du service des travaux publics de la Ville.

La Municipalité a déjà demandé et obtenu un permis délivré par Environnement Canada, qui lui permettra d'aller de l'avant.

La solution proposée consiste à enduire les œufs d'huile, pour les empêcher d'éclore, et de faire croire aux mères que tout se passe bien, jusqu'à ce qu'il soit trop tard pour une nouvelle ponte.

Elle sera testée dans le cadre d'un projet pilote sur l'île Petrie, en conjonction avec d'autres méthodes de contrôle telles que l'utilisation de drones. En fonction des résultats de l'analyse des résultats, la stérilisation pourrait être implantée ailleurs dans la région d'Ottawa, à l'avenir.

La Ville d'Ottawa a regardé à Toronto, Sudbury, Belleville, Markham et Peterborough ce qui se faisait en matière de contrôle des bernaches. Ces municipalités font appel à une combinaison de chien, de lasers, de moyens pyrotechniques, de drone, de gestion des nids et de stérilisation des œufs.

Source : Ville d'Ottawa

D'après des informations de CBC et de Gilles Taillon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Animaux