•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du service de transport en commun Transcollines

Transcollines dispose de 11 autobus loués, dont sept qui sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. (15-06-15)
Transcollines dispose de 11 autobus loués, dont sept qui sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. (15-06-15) Photo: Radio-Canada / Jean-Sébastien Marier
Radio-Canada

Les résidents de la MRC des Collines-de-l'Outaouais ont maintenant accès à de nouvelles lignes de transport en commun. Le service Transcollines, lancé lundi matin, dessert les municipalités de Chelsea, Cantley, La Pêche et Val-des-Monts.

Un texte de Jean-Sébastien MarierTwitterCourriel

Claude Cyr, un résident de Cantley, utilisait auparavant les services de la Société de transport de l'Outaouais (STO) pour se rendre à Gatineau. Il montera dorénavant à bord des autobus de Transcollines.

« [Ça] c'est très bien passé », affirme-t-il, après son premier voyage avec le nouveau transporteur. « Ça roule très bien. »

L'autobus, ça sent bon. Ça sent le neuf.

Claude Cyr, résident de Cantley

Maintenant que Transcollines prend le relais, la STO a décidé de retirer ses lignes 14 et 16, et de modifier sa ligne 15. Transcollines offrira ainsi plus de trajets vers, mais aussi depuis, Gatineau.

« Les gens de la ville peuvent venir vers la MRC des Collines », se réjouit la mairesse de Chelsea et présidente du transporteur, Caryl Green. « Souvent, nos commerces manquent de personnel. Alors, ils peuvent aller chercher les gens pour venir travailler. »

Transcollines offre également des services de transport adapté et d'appoint dans les municipalités de Cantley, Chelsea, L'Ange-Gardien, La Pêche, Notre-Dame-de-la-Salette, Pontiac et Val-des-Monts. Les autobus du transporteur sont tous munis de supports à vélos et d'une connection sans fil à internet.

Transcollines dispose de 11 autobus loués, dont sept qui sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. La flotte du transporteur public inclut quatre types de véhicules, soit des autobus à plancher bas, des autobus de taille réduite, des minibus et des véhicules pour le transport adapté.

Correspondance avec le Rapibus

En vertu d'une entente avec la STO, les usagers de Transcollines peuvent effectuer une correspondance avec le Rapibus aux stations de la Gappe, de la Cité et des Galeries de Hull.

D'ailleurs, moyennant un supplément de 10 $ au coût de leur laissez-passer mensuel, les abonnés de Transcollines auront accès aux réseaux de la STO et d'OC Transpo.

Peu d'abonnés dans l'immédiat

De l'aveu même de Caryl Green, Transcollines n'aurait pour l'instant qu'une centaine d'usagers quotidiens. Elle a toutefois bon espoir d'augmenter ce nombre à 300 d'ici trois ans, notamment en courtisant les élèves et les étudiants.

« Au mois de septembre, on reçoit les étudiants des écoles privées. [...] On a des gens qui viennent de Nouvelles Frontières et aussi, l'année prochaine, de Saint-Alexandre et de Saint-Joseph », note-t-elle.

On est très [conservateurs] avec nos budgets. Il y a un tiers qui vient des municipalités [...] un tiers qui vient des subventions et aussi un tiers des frais des usagers.

Caryl Green, présidente de Transcollines

Transcollines est doté d'un budget annuel d'un million de dollars et recevra une subvention provinciale de 176 635 $ pour ses premiers six mois d'activité. Ce financement sera récurent, souligne la ministre responsable de la région, Stéphanie Vallée.

Interrogée à savoir pourquoi son gouvernement a appuyé la création d'un nouveau transporteur public en Outaouais, plutôt que d'encourager la STO à étendre son réseau, celle-ci affirme que Transcollines sera adapté aux réalités particulières de la MRC des Collines-de-l'Outaouais.

« Il y a un lien qui se fait avec le service de la STO, mais c'est un service qui va répondre aux besoins spécifiques d'une clientèle », fait-elle valoir. « On répond localement aux besoins des communautés. »

Le réseau de Transcollines est accessible gratuitement jusqu'à la fin du mois de juin. Par la suite, le coût du laissez-passer mensuel sera le même que celui de la STO, soit de 92 $ au tarif régulier, à quoi il faudra ajouter 10 $ pour avoir accès aux réseaux de la STO et d'OC Transpo.

Ottawa-Gatineau

Transports