•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Joël Legendre brise le silence

Joël Legendre parle à l'émission Pénélope McQuade, enregistrée le 12 juin 2015.

Photo : ICI Radio-Canada/Julie Mainville

Radio-Canada

L'animateur et comédien Joël Legendre s'est montré très émotif dans sa première entrevue depuis la controverse qui l'a forcé à interrompre ses activités professionnelles.

En mars dernier, des médias ont révélé qu'il avait commis des gestes indécents dans un parc de Longueuil et avait payé une amende pour son délit.

Joël Legendre s'est présenté sur le plateau de l'émission Pénélope McQuade et Jean-Luc Mongrain « super nerveux ».

Il est revenu sur le moment où son histoire a été rendue publique, période sombre de sa vie durant laquelle il a pensé au suicide, et a parlé d'une « angoisse présente jour et nuit ». Ses trois mois de pause de la vie publique lui ont permis de se « reconstruire ».

Il a expliqué pourquoi il a initialement menti à la journaliste venue le confronter sur cette histoire. « J'étais avec mes trois enfants. J'ai menti pour protéger ma famille et mon intégrité de père. »

Les blessures du passé

Pourquoi a-t-il commis les gestes d'indécence qu'on lui a attribués? Il a trouvé la réponse dans une thérapie qu'il a entamée après la controverse et à laquelle il a consacré jusqu'à trois heures par jour.

« On a tous des blessures. À l'école, de l'âge de 5 ans à 16 ans, tous les jours c'était un calvaire dans la cour de récréation. (J'étais) mis à part, (je subissais) beaucoup de jugements, j'étais rejeté. J'avais honte d'être qui je suis. Vous pouvez imaginer : un petit gars qui rêve de danser la claquette parmi des gens qui rêvent d'être fermier, il y a quelque chose qui ne fonctionne pas là-dedans. »

« Ce que je vois maintenant, c'est que la façon dont on doit me traiter, c'est en me rejetant et en me faisant honte. Si on ne me le fait pas, je me le fais moi-même », a-t-il analysé.

En accordant cette entrevue, il estime que « c'est une page du chapitre qui va se terminer, ce [dimanche] soir ».

Grand Montréal

Célébrités