•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pur Safran : l'entreprise amorce un nouveau départ

Chargement de l’image

Des fleurs de safran

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'entreprise Pur Safran, qui était basée à Saint-Élie-de-Caxton, revoit son modèle d'affaires et déménage à Notre-Dame-de-Montauban, dans la MRC de Mékinac.

Ce nouveau départ s'explique du fait que les terrains et les installations à Saint-Élie-de-Caxton étaient trop dispendieux, selon la propriétaire Nathalie Denault. 

« Aller à Saint-Élie au départ, c'était financièrement un très très gros risque.  »

— Une citation de  Nathalie Denault, propriétaire de Pur Safran

Le déménagement, qui est en cours, est aussi attribuable au fait que Pur Safran n'a pas reçu le financement attendu auprès des établissements financiers. Nathalie Denault soutient qu'il n'est pas facile de convaincre les banques d'investir dans la culture du safran. La question serait toutefois réglée, selon la propriétaire, maintenant que le déménagement est amorcé. 

Un moment de transition

Nathalie Denault insiste pour dire qu'il ne s'agit pas d'une faillite, mais plutôt d'une réorganisation. 

« On sait que le safran pousse super bien au Québec, on sait qu'on a eu des supers beaux résultats là-bas, donc on s'attend à ce que ce soit la même chose ici.  »

— Une citation de  Nathalie Denault, propriétaire de Pur Safran

Jusqu'à la mi-août, les bulbes seront déménagés de Saint-Élie-de-Caxton à Notre-Dame-de-Montauban.

La terre est propice à la culture du safran de par ses qualités drainantes, souligne la propriétaire. 

L'an passé, Pur Safran a récolté 250 grammes de safran. Avec les produits transformés et les visites de la production, l'entreprise affirme avoir réalisé un chiffre d'affaires de près de 60 000 dollars. 

Cette année, les visites seront possibles sur réservation seulement. 

Pur Safran a planté ses premiers bulbes en 2011.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !