•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dépliants anti-avortement jugés « choquants » à Saskatoon

Un dépliant anti-avortement distribué à Saskatoon fait l'objet d'une plainte officielle.

Photo : ICI Radio-Canada/Victoria Dinh

Radio-Canada
Mis à jour le 

Un résident de Saskatoon est choqué par des dépliants circulant dans son quartier dans le cadre d'une campagne anti-avortement.

Insurgé contre des brochures où l'on peut voir les images de fœtus ensanglantés aux côtés du chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, Robert Rudechyk a déposé une plainte formelle à l'encontre du groupe pro-vie Canadian Centre for Bio-ethical Reform (Centre canadien pour des réformes bioéthiques) orchestrant la campagne.

Robert Rudachyk a déposé une plainte à la police après avoir reçu un dépliant anti-avortement dans sa boîte à lettres.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Robert Rudachyk a déposé une plainte à la police après avoir reçu un dépliant anti-avortement dans sa boîte à lettres.

Photo : ICI Radio-Canada/Nicole Lavergne-Smith

Le groupe basé à Calgary dénonce la position pro-choix des libéraux dont le chef Justin Trudeau a fait savoir l'an dernier que les opposants à l'avortement ne seront plus les bienvenus comme candidats de son parti lors de la prochaine campagne électorale.

Des brochures dérangeantes

Robert Rudechyk qualifie de « dérangeants » les dépliants au contenu visuel explicite. Il ajoute que ses enfants de six et neuf ans auraient pu les voir.

Pour moi, c'est de la violence à l'endroit des enfants.

Robert Rudechyk, résident de Saskatoon

Un représentant du groupe pro-vie, Cameron Cote, répond que l'intention de son groupe n'est pas de traumatiser les jeunes enfants, mais de sensibiliser les adultes dans la circonscription de Saskatoon West.

Robert Rudechyk invite ses voisins à suivre son exemple, car certains ont déjà exprimé leur mécontentement face aux brochures. La police a indiqué qu'elle ne mènera pas d'enquête et ne procédera à aucune une arrestation dans ce dossier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Société