•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enveloppe égalitaire en éducation : les enseignants du N.-B. déposent leur poursuite

AEFNB

La réunion des membres de l'AEFNB

Photo : Radio-Canada/Serge Bouchard

Radio-Canada

L'Association des enseignantes et enseignants francophones du Nouveau-Brunswick (AEFNB) a déposé vendredi après-midi son avis de poursuite au sujet de l'enveloppe égalitaire en éducation.

L'organisme reproche au gouvernement provincial de ne pas investir suffisamment dans cette enveloppe destinée à assurer l'égalité de l'éducation en français par rapport au système de la communauté anglophone.

Une étude, en 2013, évaluait les fonds nécessaires à 11,5 millions de dollars par année. Les fonds prévus par Fredericton cette année s'élèvent à 2,5 millions de dollars. 

En plus de l'AEFNB, la partie demanderesse comprend l'Association francophone des parents du Nouveau-Brunswick, la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick et Chantale Varin, à titre de parent d'élève.

Selon la poursuite, le gouvernement du Nouveau-Brunswick viole les droits de la communauté acadienne et francophone en permettant que perdure l'inégalité dans le système scolaire. Cette inégalité cause des torts irréparables à la communauté acadienne et francophone, entre autres par l'assimilation, selon la poursuite.

Le gouvernement dispose maintenant de 60 jours pour réagir à cet avis. Après quoi, le dossier pourrait se retrouver devant les tribunaux.

Le service de communication du gouvernement a déclaré que le ministre de l'Éducation et procureur général, Serge Rousselle, ne commenterait pas cette affaire.

Acadie

Société