•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des étiquettes « plus claires » sur les aliments

Moderniser l’étiquetage des aliments

Moderniser l’étiquetage des aliments

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'uniformisation de la taille des portions et une liste des ingrédients plus claire sur les emballages des aliments vendus en épicerie : deux des mesures mises de l'avant par Ottawa pour aider le public à « faire des choix alimentaires sains ».

La ministre fédérale de la Santé, Rona Ambrose, en a fait l'annonce, vendredi, à Toronto. 

Par ailleurs, la quantité de sucre contenue dans les aliments serait affichée sous la forme d'un pourcentage de la valeur quotidienne, plutôt que simplement en grammes.

Nulle part ailleurs qu'au Canada les consommateurs disposeront de ce genre de renseignements sur la teneur en sucre des aliments qu'ils mangent.

Une citation de :Rona Ambrose, ministre fédérale de la Santé
La nouvelle façon proposée d'afficher la teneur en sucreAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La nouvelle façon proposée d'afficher la teneur en sucre

Photo : Santé Canada

Une teneur en sucre de 15 % ou plus est considérée comme élevée.

Les portions seraient uniformisées entre aliments semblables.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les portions seraient uniformisées entre aliments semblables.

Photo : Santé Canada

Ces propositions font suite aux consultations menées l'an dernier par le fédéral auprès des consommateurs et de l'industrie alimentaire.

Mesures proposées* :

  • uniformisation obligatoire de la taille des portions pour faciliter la comparaison de la teneur en nutriments d'aliments semblables
  • liste des ingrédients plus claire
  • ajout du pourcentage de la valeur quotidienne pour le sucre et indication plus claire du sucre dans la liste des ingrédients (pour comprendre plus facilement en quelle quantité il est présent et savoir d'où il provient)
  • nouveaux outils de sensibilisation du public, notamment une application mobile Mon Guide alimentaire et l'assiette Bien manger
  • indication de tous les colorants alimentaires selon leur nom usuel dans la liste des ingrédients (*Selon Santé Canada)

Les Canadiens ont jusqu'au 26 août pour commenter cette réforme. Cette nouvelle période de consultations est obligatoire dans le cadre du processus législatif.

Par ailleurs, un système de codage des aliments selon trois couleurs (vert, jaune, rouge) a déjà été utilisé dans des cafétérias de Gatineau, notamment, un symbole vert indiquant qu'il s'agit d'un produit santé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario