•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Négociations en cours pour défrayer l’installation de deux portatives du CEF

Le résumé de Marjolaine Perron
Radio-Canada

Les élèves de l'École Père Mercure de North Battleford, tout comme ceux de l'École Boréale à Ponteix, attendent toujours l'arrivée de leurs salles de classe portatives qui sont construites, mais pas encore installées.

En mars 2014, la province avait accordé 800 000 $ au Conseil des écoles fransaskoises (CEF) pour acheter deux classes portatives afin de pallier le manque d'espace dans ces deux établissements.

Précision :
Une version antérieure de ce texte indiquait que la province avait accordé 946 000 $ en mars 2014 pour acheter deux portatives or, il s'agit plutôt de 800 000 $. La somme totale que le CEF reçoit pour acheter et installer les deux portatives reste 946 000 $, mais une partie de l'argent a été accordé après mars 2014.

Plus d'un an plus tard, sans vouloir commenter plus longuement le dossier, le CEF confirme que les deux salles de classe ont été construites, mais que les coûts associés à leur installation font toujours l'objet de négociations avec le ministère de l'Éducation.

Le ministère confirme que des pourparlers sont en cours avec le CEF.

Le manque d'espace continue à peser sur les élèves et le personnel de l'École Boréale de Ponteix. Jonathan Cyr, le premier finissant de l'histoire de l'école, souligne que la situation s'est détériorée au cours des dernières années. Ses salles de classe, cette année, étaient le bureau du centre communautaire et la cuisine de l'école.

À l'hiver 2013, Jonathan et deux autres élèves de 7e et 8e année à Ponteix ont pris part à une vidéo publiée sur YouTube dans laquelle ils revendiquaient de meilleurs locaux d'enseignement.

Saskatchewan

Éducation