•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Maison des artistes réclame une réduction de son loyer

Le directeur de la Maison des artistes, Éric Plamondon

Le directeur de la Maison des artistes, Éric Plamondon

Photo : Irina Ivanov Bissonnette

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Maison des artistes visuels francophones (MDA) de Saint-Boniface demande à la Ville de Winnipeg une réduction de son loyer pour compenser des travaux faits sur le bâtiment dont la Ville est propriétaire.

Un texte de Catherine LoganTwitterCourriel

Depuis 1990, la MDA est l'un des locataires de l'ancienne mairie du boulevard Provencher. Au cours de son bail, l'organisme à but non lucratif a investi environ 1,5 million de dollars en travaux d'aménagement sur le bâtiment et pour la création d'un jardin de sculptures; ils appartiennent tous les deux à la Ville.

« Ce qu'on veut, c'est que la Ville reconnaisse notre mérite artistique et communautaire, et qu'elle reconnaisse également notre investissement dans leur infrastructure », précise le directeur de la MDA, Éric Plamondon.

L'organisme est la seule galerie d'art à Winnipeg qui se trouve dans un édifice municipal. Le bail de la MDA vient à échéance et M. Plamondon espère que le nouveau maire Brian Bowman, qui s'est déjà déclaré protecteur des arts, négocierait un nouveau bail de cinq ans qui exempterait le collectif d'artistes de son loyer.

« Nous redonnons à la Ville plus que nous en recevons actuellement. »

— Une citation de  Éric Plamondon, directeur de la Maison des artistes

L'organisme artistique bénéficie d'une bourse annuelle de 10 800 $ de la Ville, à utiliser strictement pour les projets artistiques et non sur l'infrastructure. Pourtant, la MDA paie un loyer annuel de 15 000 $, en plus des coûts des rénovations et des réparations effectuées.

La galerie d'art offre également de la programmation communautaire et s'est taillé une niche parmi les attraits principaux du quartier, dit M. Plamondon. Elle accueille plus de 10 000 personnes par année pour ses activités de programmation.

« On essaie d'être raisonnables », explique Éric Plamondon. « On demande juste que la Ville reconnaisse qu'elle n'est pas capable d'investir dans sa propre infrastructure avec ses fonds limités. Nous avons assumé cette responsabilité, mais nous aimerions en retour qu'elle nous aide en exemptant nos frais de loyer. »

La Maison des artistes présentera sa proposition au comité Riel de la Ville de Winnipeg jeudi après-midi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !