•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cimenterie : des travailleurs de Port-Daniel-Gascons mécontents

Le chantier de la cimenterie de Port-Daniel

Le chantier de la cimenterie de Port-Daniel

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des travailleurs de Port-Daniel-Gascons sont en colère parce qu'ils n'ont toujours pas été embauchés sur le chantier de la cimenterie.

Plus d'une vingtaine d'entre eux ont rencontré le maire Henri Grenier, mercredi, pour se plaindre.

La directrice des communications de Ciment McInnis, Maryse Tremblay, soutient que ce sont des travailleurs qui ont des cartes de compétence de base. Pour l'instant, les entrepreneurs sur place ont surtout besoin d'employés spécialisés, explique-t-elle.

« On fait appel à beaucoup de métiers spécialisés comme des mécaniciens, des chaudronniers, des électriciens, des grutiers [...] Les gens peuvent bien nous dire qu'ils ont leur carte de compétence, mais encore faut-il que l'entrepreneur ait besoin de ces compétences-là pour les embaucher. »

— Une citation de  Maryse Tremblay, directrice des communications de Ciment McInnis

Selon Maryse Tremblay, 375 travailleurs sont sur le chantier, et 78 % d'entre eux proviennent de la Gaspésie et 11 % sont de Port-Daniel-Gascons.

Les travailleurs ont rencontré Ciment McInnis

Le maire de Port-Daniel-Gascons, Henri Grenier, a rencontré les travailleurs jeudi matin avec un représentant de la FTQ-Construction et Ciment McInnis. Selon lui, c'était l'occasion pour ceux-ci de parler en toute franchise de l'importance de travailler au chantier qui se tient dans leur municipalité. Il raconte en être ressorti satisfait.

« On verra la suite des choses, mais je pense que Ciment McInnis a été touché par les dires des travailleurs puis c'est bien. C'était très émotif puis les gens parlaient avec leur coeur. »

— Une citation de  Henri Grenier

Le maire dit comprendre que les travailleurs souhaitent profiter de la saison estivale pour trouver de l'emploi et profiter d'un chantier qui se situe dans leur municipalité.

Par ailleurs, lors de cette rencontre, Maryse Tremblay a rappelé que Ciment McInnis n'est pas responsable de l'embauche des travailleurs de la construction. Cette tâche relève plutôt des entrepreneurs, dit la directrice des communications.

L'entreprise s'engage toutefois à sensibiliser ceux-ci à choisir un travailleur de Port-Daniel-Gasons à compétence égale, ajoute-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec