•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les évadés de l'État de New York recherchés dans la région du lac Champlain

Les fugitifs Richard Matt et David Sweat

Les fugitifs Richard Matt et David Sweat

Photo : La Presse canadienne / AP

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La chasse à l'homme pour retrouver deux détenus qui se sont évadés en fin de semaine d'une prison à sécurité maximale de l'État de New York s'étend à l'État voisin du Vermont, dans la région du lac Champlain.

Plus de 450 agents des corps policiers locaux et fédéral fouillent la région au nord du parc Adirondack ainsi que dans la zone frontalière au Vermont pour retrouver Richard Matt et David Sweat , selon le superintendant de la police de l'État de New York, Joseph D'Amico.

Selon les autorités, les deux meurtriers en fuite ont eu recours à de puissants outils électriques pour percer des ouvertures dans des murs et de gros tuyaux d'acier afin de s'enfuir du Centre correctionnel Clinton, à Dannemora, à environ 30 km de la frontière canadienne. Leur disparition a été constatée samedi matin.

Une section de la route 374, à l'ouest de Plattsburgh, dans l'État de New York, est toujours fermée à la circulation.

Avant leur évasion, les deux détenus auraient mentionné vouloir se rendre au Vermont, selon la police.

« Nous avons des informations qui nous laissent croire qu'ils pensaient que l'État de New York serait trop dur et que le Vermont serait plus clément pour ce qui est de l'application des lois », selon le gouverneur du Vermont, Peter Shumlin, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse mercredi en compagnie du gouverneur de New York, Andrew Cuomo.

Des patrouilles sont effectuées tout le long du lac Champlain et dans les localités environnantes, selon le gouverneur du Vermont. Son homologue de l'État de New York en appelle à la vigilance de la part des résidents du Vermont : « Il ne faut pas prendre ces deux hommes à la légère, croyez-moi », a dit Andew Cuomo.

Les recherches se poursuivent aussi dans le secteur de la prison Clinton. Les policiers fouillent les boisés environnants et l'intérieur des bâtiments de ferme où les deux meurtriers auraient pu se cacher. La chaîne CNN rapporte de son côté que les résidents du secteur ont reçu ordre de rester chez eux. Le conseil scolaire de la région a annulé tous les cours jeudi, à la demande de la police.

Par ailleurs, une nouvelle piste est explorée pour tenter de comprendre comment ils se sont évadés : une employée de la prison se serait liée d'amitié avec les détenus et aurait pu être leur complice, selon Joseph D'Amico. Il ne s'agit que d'une hypothèse pour l'instant.

Une récompense de 100 000 $ américains est offerte pour toute information menant à la capture des deux meurtriers. Plus tôt cette semaine, les autorités ont laissé savoir que les détenus pourraient se trouver dans un autre État ou même au Canada.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a avisé ses agents en poste dans les détachements près de la frontière de garder l'oeil ouvert. Toutefois, aucune « chasse à l'homme » n'est en cours puisque la GRC n'a reçu aucune information indiquant que les évadés auraient franchi la frontière.

David Sweat, 34 ans, purgeait une peine de prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle pour avoir tué un shérif adjoint en 2002. Richard Matt, 48 ans, a été condamné à au moins 25 ans de prison pour avoir enlevé, tué et démembré son ancien patron en 1997.

Avec les informations de Associated Press, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !