•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mamadou Ka sera le candidat progressiste-conservateur dans Saint-Boniface lors des prochaines élections provinciales

Mamadou Ka, le candidat du Parti progressiste-conservateur du Manitoba à Saint-Boniface pour les prochaines élections provinciales en compagnie de Brian Pallister, le chef du parti.

Mamadou Ka, le candidat du Parti progressiste-conservateur du Manitoba à Saint-Boniface pour les prochaines élections provinciales en compagnie de Brian Pallister, le chef du parti.

Photo : Pierre Verriere

Radio-Canada

L'ancien président de la Société franco-manitobaine, Mamadou Ka, est le nouveau candidat du Parti progressiste-conservateur du Manitoba dans la circonscription de Saint-Boniface. Il a été élu mercredi sans opposition.

C'est au Fort Gibraltar, entouré d'amis et de sa nouvelle famille politique que Mamadou Ka a reçu l'accolade du chef du Parti progressiste-conservateur, Brian Pallister.

Le professeur de sciences politiques de l'Université de Saint-Boniface qui vient de démissionner de la présidence de la Société franco-manitobaine fait ainsi ses premiers pas en politique provinciale.

« J'ai toujours voulu faire de la politique et je pense que c'est le bon moment pour moi et c'est pour ça que j'ai décidé pour les prochaines élections de me lancer », a déclaré Mamadou Ka.

Le candidat progressiste-conservateur aux prochaines élections provinciales sait qu'il ne sera pas facile de déloger le député sortant qui n'est autre que le premier ministre du Manitoba, Greg Selinger. Il se dit toutefois prêt à relever le défi.

Je sais que j'ai à faire à Selinger, mais vous savez il y a un proverbe qui dit que si on doit mourir dans la forêt il faut être abattu par un lion et moi je suis prêt à affronter le lion aujourd'hui.

Mamadou Ka, candidat conservateur dans la circonscription de Saint-Boniface

Mamadou Ka a admis vouloir représenter le parti de Brian Pallister en raison de ses affinités avec les idées conservatrices. Il dit désormais être prêt à mener la campagne sur le terrain.

« La seule chose à faire c'est de travailler fort, frapper à autant de portes et parler à autant de monde que possible », a expliqué le nouveau candidat.
Les prochaines élections provinciales auront lieu le 19 avril 2016.

Manitoba

Politique