•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Démantèlement d'un réseau de vol de voitures à Laval

Les voitures volées étaient revendues en pièces ou encore expédiées à l'étranger.

Les voitures volées étaient revendues en pièces ou encore expédiées à l'étranger.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les policiers de Laval ont procédé à l'arrestation de 10 personnes dans le cadre du démantèlement d'un réseau de vol de voitures dans la grande région lavalloise. Une centaine de policiers ont mené les perquisitions à Laval, Boisbriand, Saint-Eustache, Montréal, Saint-Esprit et Saint-Joseph-du-Lac.

L'opération a permis de saisir des stupéfiants, plusieurs pièces d'automobiles non identifiées, 11 véhicules, trois motocyclettes, trois motoneiges et un véhicule tout-terrain volé, ainsi que 1000 $ en argent comptant.

D'autres perquisitions sont à prévoir dans cette affaire, ce qui porterait le montant total des biens saisis à environ 2 millions de dollars.

Les sept hommes et trois femmes arrêtés dans le cadre de l'opération comparaîtront demain au palais de justice de Laval.

Une dizaine de personnes ont été arrêtées dans la foulée de cette enquête.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une dizaine de personnes ont été arrêtées dans la foulée de cette enquête.

Les voitures volées étaient revendues en pièces ou encore envoyées à l'étranger, selon les informations de Jolyane Ledoux du Service de police de la Ville de Laval.

Divers corps de police ont entamé cette enquête en février dernier. Des agents du Bureau d'Assurances du Canada et l'Équipe nationale des enquêtes portuaires collaborent aussi à l'enquête durant laquelle on a aussi trouvé des stupéfiants.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !