•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle vitrine pour les produits régionaux dans l'Est ontarien

Le comptoir du Réseau agroalimentaire de l'Est ontarien, à Casselman.

Photo : Denis Babin

Radio-Canada

Le 21 mai dernier, le Réseau agroalimentaire de l'Est ontarien (RAEO) a inauguré son premier comptoir dédié aux produits régionaux, dans une épicerie de Casselman. Les producteurs fondent beaucoup d'espoir sur cette nouvelle vitrine.

Les produits d'entreprises importantes comme la Fromagerie St-Albert, ainsi que les fermes Skotidakis et Laviolette, sont bien en vue sur les tablettes du comptoir. D'autres producteurs, plus petits, devraient bientôt les y rejoindre.

« Notre mission, c'est vraiment de faire découvrir les produits de chez nous. Donc, un comptoir comme celui-là, ça va vraiment éduquer le monde. Ça va leur aider à découvrir les produits que nous avons ici », précise la coordonnatrice du RAEO, Sylvie Paquette.

Une des raisons pour lesquelles on a fait le comptoir, c'est pour avoir des revenus pour le Réseau, pour continuer les travaux que nous faisons.

Sylvie Paquette, coordonnatrice du RAEO

À moyen terme, les responsables de l'organisme souhaitent que les ententes individuelles conclues avec les producteurs participants, et les profits qui en découleront, permettent de financer une partie des activités.

Par ailleurs, le Réseau négocie présentement, afin d'installer d'autres comptoirs à travers la région, d'ici la fin de l'année.

Des avantages pour les producteurs

Au fil des ans, les Goubau, une famille d'agriculteurs bien connue dans l'Est ontarien, se sont taillé une place de choix dans le cœur des amateurs de viande bovine.

Leur entreprise, la ferme La Gantoise, se spécialise dans l'élevage du blanc bleu belge, une race de bovins de boucherie qui provient de la Belgique, le pays dont sont originaires les Goubau.

« C'est du sur-mesure que je faisais dernièrement. J'avais des clients fidèles qui revenaient d'année en année », explique la propriétaire de la ferme, Marie Goubau.

C'est le Réseau qui va acheter le bœuf chez nous, qui va s'occuper de la découpe, de la mise en marché, de l'emballage, de tout.

Marie Goubau, propriétaire de la ferme La Gantoise

La production de viande n'est qu'une partie des activités des Goubau, qui sont principalement des producteurs laitiers. Ils étaient rendus à la croisée des chemins, dans la mesure où leur petit commerce de boucherie ponctionne beaucoup de leur temps et de leur énergie.

Marie Goubau, propriétaire de la ferme La Gantoise

Marie Goubau, propriétaire de la ferme La Gantoise.

Photo : Denis Babin

« Je suis arrivée à un point où je devais quand même agrandir ou revoir mes bâtiments, mes installations », précise Mme Goubau.

Le comptoir du RAEO permettra aux Goubau de poursuivre leur production sans être obligés de maintenir un point de vente.

L'organisme s'occupera de l'achat, de la valorisation puis de la commercialisation de la production.

D'après un reportage de Denis Babin

Ottawa-Gatineau

Agro-industrie