•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Compressions : le Cégep de Sherbrooke ne sait plus où couper

Les professeurs du Cégep de Sherbrooke appellent à la miobilisation.
Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le Cégep de Sherbrooke ne sait plus quoi faire pour absorber les dernières compressions budgétaires exigées par Québec.

Un texte de Carl MarchandTwitterCourriel

Lundi, les employés étaient réunis afin de connaître l'ampleur du projet de réorganisation de la direction. Au total, 12 employés, dont 2 cadres, perdront leur emploi. Or, avec ces mesures, le Cégep n'atteint que la moitié de la cible de 2 millions de dollars fixée par Québec.

« On a déjà trouvé beaucoup de millions, mais ce dernier million, il ne se trouve pas. Nous ne sommes pas capables d'y arriver. On va se battre pour préserver notre mission éducative parce qu'on y croit. Nos gens sont très inquiets et il y a même de l'indignation chez notre personnel », a affirmé la directrice générale, Marie-France Bélanger, qui ne cache pas son découragement.

Du côté des professeurs, on estime que le temps est à la mobilisation. « On doit adopter une approche beaucoup plus agressive. La direction du Cégep a travaillé par toutes sortes de canaux pour contacter les députés et les ministres pour leur faire comprendre les effets de ces coupes-là et ils n'entendent pas », s'indigne Steve McKay, président du Syndicat du personnel enseignant du Cégep de Sherbrooke.

Estrie

Société