•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jocelyne Cazin déçue du traitement médiatique

Un extrait de l'entrevue avec Jocelyne Cazin réalisée par Camille Simard
Radio-Canada

Au lendemain de sa défaite dans la circonscription de Chauveau, la candidate caquiste Jocelyne Cazin affirme que les médias ne lui ont pas fait de cadeau durant la campagne.

« Certains médias ont été parfois extrêmement durs et parfois malhonnêtes à mon endroit, et ça, ça a peut-être joué », croit Jocelyne Cazin.

« On s'en est tenu à des balivernes et à des arguments totalement futiles à mon égard. On n'a pas retenu le fondamental, c'est-à-dire les dossiers que j'avais envie de développer », a jouté Mme Cazin en rappelant son attachement aux idées de la Coalition avenir Québec, qu'elle dit avoir défendues avec conviction.

Jocelyne Cazin n'a surtout pas aimé être qualifiée de « parachutée » parce qu'elle ne vivait pas dans Chauveau.

« C'est le clou sur lequel on a frappé continuellement alors qu'il faudrait que les gens sachent, mais ils ne l'ont jamais su, que M. Couillard lui-même a déménagé quatre fois, il a été dans quatre comtés. Six ou sept ministres libéraux ne vivent pas dans leur comté », affirme-t-elle.

37 % des députés et ministres ne vivent pas dans leur comté et tout à coup, c'est devenu l'enjeu de la campagne électorale. Je trouve ça assez ordinaire.

Jocelyne Cazin

L'effet Deltell?

La candidate aurait aussi apprécié un appui du député caquiste sortant, Gérard Deltell, qui avait remporté la victoire avec plus de 9700 voix de majorité aux dernières élections.

Même si Mme Cazin affirme qu'il lui a manifesté son soutien en privé, le candidat du Parti conservateur aux élections fédérales de l'automne a préféré se tenir à l'écart de la campagne.

« J'ai l'impression qu'il avait envie de se préserver des appuis de tous les partis. Est-ce que l'effet Deltell aurait joué dans l'élection s'il avait été à mes côtés? Ça fait partie des hypothèses à réfléchir », analyse Jocelyne Cazin.

Selon la candidate défaite, c'est un ensemble de facteurs qui a fait en sorte que les citoyens de Chauveau ont décidé de donner leur appui aux libéraux absents de cette circonscription depuis 2007.

Une expérience appréciée

Jocelyne Cazin affirme ne pas être amère et n'avoir aucun regret de son expérience en politique. Même s'il est trop tôt pour savoir si elle se présentera à nouveau, elle n'écarte pas cette possibilité.

Un déménagement dans la région de Québec fait aussi toujours partie de ses plans. « Quand j'ai dit que je voulais venir habiter ici, j'étais sincère. Mon condo à Sainte-Adèle était à vendre et il est toujours à vendre. »

Jocelyne Cazin a récolté 33,5 % des suffrages dans Chauveau, derrière la candidate libérale Véronyque Tremblay, qui a obtenu 41,3 % des votes et plus de 1900 voix de majorité.

Québec

Politique