•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet de Cité des arts de Matane chemine

Situé près du presbytère et du Complexe culturel Jospeh-Rouleau, le futur site de la Cité des arts de Matane, au centre-ville, près du presbytère et du Complexe culturel Jospeh-Rouleau. Le parc sera mis en valeur et le bâtiment sera construit au fond.

Situé près du presbytère et du Complexe culturel Jospeh-Rouleau, le futur site de la Cité des arts de Matane, au centre-ville, près du presbytère et du Complexe culturel Jospeh-Rouleau. Le parc sera mis en valeur et le bâtiment sera construit au fond.

Photo : Radio-Canada/Michel-Félix Tremblay

Radio-Canada

Le projet de Cité des arts de Matane chemine, malgré une conjoncture économique difficile. Le plan est prêt et le choix de l'emplacement a été confirmé, soit l'espace situé près du presbytère et du Complexe culturel Joseph-Rouleau. Toutefois, il y a loin de la coupe aux lèvres parce que le moment n'est pas favorable.

Un texte de Brigitte DubéCourriel 

Le projet doit maintenant être inscrit formellement auprès du ministère de la Culture et pour y arriver, les responsables ont besoin d'un accord de principe avec leur partenaire, la Ville de Matane et l'utilisateur principal, le diffuseur culturel Kaméléart.

Il n'y a pas de problème fondamentalement avec la Ville, mais c'est le pire " timing " qu'on ait vu depuis des années. Si nous avions pu être prêts il y deux ans, nous aurions été dans une période plus généreuse.

Le président de la Société des arts et spectacles de Matane et ex-maire de Matane, Claude Canuel
Claude-Canuel-maire-MataneAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Claude Canuel, le maire de Matane (archives)

« Ce sont des déboursés à long terme, pour 2017-2018, ajoute-t-il. C'est le court terme qui nous fait mal. »

M. Canuel rappelle que le projet du Complexe culturel avait suscité beaucoup d'opposition dans les années "90. « Ça rend les appuis plus frileux, ajoute-t-il. Le conseil municipal a besoin de l'appui de la population. »

Les coupures dans les budgets et la fermeture de RockTenn ont rendu le climat économique incertain.

Claude Canuel

Claude Canuel maintient que la Cité des arts est importante pour la revitalisation du centre-ville et pour permettre que Matane soit une ville attrayante pour les jeunes familles.

La Cité des arts comprendra une salle de spectacles. Le bâtiment sera multifonctionnel, abritant aussi une boîte noire, soit un espace réservé aux arts de la scène, au festival PHOS et au multimédia. L'école de musique et le Théâtre des Grands y auront aussi leurs locaux.

Page Facebook

La page Facebook « Oui à la Cité des arts », invitant la population à manifester son appui, a été ouverte mercredi par le président du conseil d'administration du Théâtre des Grands Vents, Jérôme Forget. Pour lui, Matane doit se doter d'une telle infrastructure comme l'ont fait d'autres villes de plus petites tailles, comme Paspébiac ou New-Richmond.

On a besoin de se réveiller, de prendre ce projet-là en main et de le mener à terme une fois pour toutes.

Jérôme Forget

« Les générations passées, ajoute-t-il, ont créé la Galerie d'art, Espace F et le complexe culturel, mais il y a une nouvelle génération qui a besoin de prendre sa place. Nous aussi on a besoin d'un lieu plus adéquat que ce qu'on a actuellement, où on pourrait créer, diffuser et profiter d'une programmation de spectacles plus variée. »

Le projet doit recevoir l'aval du conseil municipal avant d'aller plus loin. Il est estimé à un peu plus de 19 millions de dollars. Selon Claude Canuel, le milieu pourrait verser environ 20% du coût total, soit 3 millions de dollars.

Écouter ici l'entrevue réalisée à l'émission « Bon pied bonne heure »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec

Arts