Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment deux meurtriers se sont évadés d'une prison à sécurité maximale

Chasse à l'homme dans l'État de New York

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La manière dont deux prisonniers sont parvenus à s'évader du centre correctionnel Clinton, à Dannemora, dans l'État de New York, est digne d'un film.

Selon les autorités, les deux meurtriers ont utilisé des outils électriques puissants pour percer des ouvertures dans des murs et de gros tuyaux d'acier afin de s'enfuir. Leur disparition a été constatée le 6 juin, au réveil.

Le gouverneur de l'État, Andrew Cuomo, a visité les lieux et en a publié quelques images. Elles permettent de mieux comprendre comment les deux meurtriers ont réussi à se frayer un chemin jusqu'à l'extérieur de la prison.

Les deux cellules contiguës des détenus étaient vides au moment de la ronde d'inspection matinale, samedi. Les détenus avaient mis des vêtements sous les couvertures de leur lit pour faire croire qu'ils y dormaient.

Photo : bureau du gouverneur Andrew Cuomo/Flickr

Les deux hommes ont découpé le mur d'acier à l'arrière de leurs cellules.

Photo : bureau du gouverneur Andrew Cuomo/Flickr

Ils sont ensuite passés par une passerelle...

Photo : bureau du gouverneur Andrew Cuomo/Flickr

... avant de descendre au sous-sol du pénitencier.

Photo : bureau du gouverneur Andrew Cuomo/Flickr

Ils se sont par après frayé un chemin à travers des tunnels et de la tuyauterie.

Photo : bureau du gouverneur Andrew Cuomo/Flickr

Ils ont dû défoncer un mur de brique et découper une ouverture pour entrer dans un tuyau de vapeur, puis une autre pour en sortir.

Photo : bureau du gouverneur Andrew Cuomo/Flickr

Les fugitifs ont laissé derrière eux une note sur laquelle on peut lire : « Bonne journée! »

Photo : bureau du gouverneur Andrew Cuomo/Flickr

Avant de se retrouver en plein milieu d'une rue résidentielle, ils ont dû couper le cadenas et la chaîne d'une plaque d'égout pour en sortir et s'enfuir.

Photo : bureau du gouverneur Andrew Cuomo/Flickr 

David Sweat, 34 ans, purgeait une peine de prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle pour avoir tué un shérif adjoint en 2002. Richard Matt, 48 ans, a été condamné à au moins 25 ans de prison pour avoir enlevé, tué et démembré son ancien patron en 1997.

Surnommé « La petite Sibérie » par les résidents, le pénitencier accueille environ 3000 détenus qui sont surveillés par 1400 gardes. La prison est entourée de terres agricoles et de forêts, et elle se trouve à environ 45 minutes en voiture de Montréal. Le pénitencier vieux de 150 ans faisait l'objet de rénovations importantes au moment de l'évasion.

À lire aussi :

Avec les informations de Associated Press, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !