•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des peuples indigènes menacés au Brésil et au Pérou

La tribu nomade des Mashco-Piro, fait partie des Indiens isolés du parc Manu au Pérou dans l’Amazonie.
La tribu nomade des Mashco-Piro, fait partie des Indiens isolés du parc Manu au Pérou dans l’Amazonie. Photo: © D.Cortijo/ Survival
Radio-Canada

Des groupes entiers de populations indigènes sont en danger imminent de disparaître au Pérou et au Brésil.

Ce sont les conclusions d'une série d'articles publiés dans la dernière édition de la revue américaine Science parue jeudi.

« Nous sommes au seuil d'une vaste extinction de cultures car ces populations sont parmi les plus vulnérables au monde », estime Beatriz Huertas, une anthropologue basée à Lima, dans un de ces articles.

C'est au Pérou que la situation paraît être la plus dramatique, selon ces experts qui estiment à 8000 le nombre des peuplades éparpillées dans la forêt équatoriale.

Le gouvernement de Lima a établi des zones protégées de millions d'hectares pour permettre à ces tribus de rester isolées mais les chercheurs estiment que cela pourrait être insuffisant.

Au Brésil, les autorités ont pris des mesures pour limiter les contacts de ces populations. De 1987 à 2013, des contacts ont eu lieu avec seulement cinq tribus.

Depuis l'arrivée des Espagnols en 1492, juqu'à 100 millions d'autochtones auraient péri sur le continent américain.

Tout en reconnaissant ne pas savoir précisément ce qui se passe dans ces tribus isolées, ces chercheurs expliquent que les contacts entre ces indigènes et des représentants du monde moderne se multiplient rapidement.

Avec les informations de Agence France-Presse

International