•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inquiétudes après le déversement de diesel dans la rivière des Outaouais

La directrice des opérations à Sentinelle Outaouais, Adèle Michon. (05-06-15)

La directrice des opérations à Sentinelle Outaouais, Adèle Michon. (05-06-15)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les organismes de protection de l'environnement se disent très préoccupés à la suite du déversement de diesel dans la rivière des Outaouais, jeudi.

Les environnementalistes font appel au sens civique des citoyens. Ils soutiennent qu'il faut les sensibiliser à la question de l'environnement.

« C'est important que les citoyens sachent ce qu'ils peuvent et ce qu'ils ne peuvent pas mettre dans les égouts municipaux. Il faut qu'ils comprennent que les égouts pluviaux s'en vont, souvent, directement à la rivière. Donc, le moindre élément qui déverse que ce soit de la peinture, du diesel ou d'autres types de polluants, ça s'en va directement dans la rivière », souligne la directrice des opérations à Sentinelle Outaouais, Adèle Michon.

Elle rappelle que la pollution a de fâcheuses conséquences non seulement sur la vie aquatique, mais aussi sur les activités humaines.

Le diesel, provenant d'un égout pluvial, s'est étendu sur deux kilomètres et a été contenu par les pompiers.

Le ministère de l'Environnement du Québec tente de déterminer l'auteur du déversement. Il cherche à savoir si l'acte était accidentel ou volontaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !