•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Malentendu sur les nouvelles mesures d'aide sociale

Les modifications au programme d'aide sociale forcent des gens traités en dépendance à abandonner leur thérapie.

Les modifications au programme d'aide sociale forcent des gens traités en dépendance à abandonner leur thérapie.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les modifications apportées au Règlement sur l'aide aux personnes et aux familles portent un dur coup aux prestataires de l'aide sociale, qui souhaitent aller en thérapie avec hébergement, pour traiter des problèmes de dépendances.

Depuis le 1er mai, les prestataires de l'aide sociale qui suivent une thérapie avec hébergement ont vu leur prestation fondre de 616 $ à 200 $ par mois.

Selon les intervenants du milieu communautaire, les démarches sont ardues pour récupérer le manque à gagner de 416 $. 

Le directeur du Centre d'intervention le Rond-Point, Jean François Albert, qui vient en aide aux personnes avec des problèmes de toxicomanie à Sept-Îles, note que ces changements influencent les décisions des usagers. « Si on rajoute à ça la problématique du logement et en plus qu'on coupe la prestation, ça ajoute un stress supplémentaire ».

Le gouvernement du Québec se défend de couper cette partie de l'aide de dernier recours et prétend qu'il y a malentendu.
Une allocation de dépenses de 200 $ est versée aux prestataires en plus d'une allocation spéciale pour frais de logement de 416 $. 

Selon le centre L'Arrimage de Rimouski, qui offre 10 chambres à sa clientèle, la modification de règlement apporte son lot de confusions.

« C'est beaucoup de tracasseries, beaucoup de paperasseries pour pas grand-chose », précise Michel Boucher, directeur général de l'Arrimage.

Il est encore tôt pour noter une baisse significative au centre de thérapie l'Arrimage à Rimouski.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec