•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux étudiants de Maisonneuve accusés de terrorisme de retour en cour

Sabrine Djermane et El Mahdi Jamali

Sabrine Djermane et El Mahdi Jamali

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une enquête sur cautionnement est en cours pour deux étudiants du Collège de Maisonneuve faisant face à des accusations liées au terrorisme.

El Mahdi Jamali 18 ans et Sabrine Djermane, 19 ans, étaient tous les deux en cour, vendredi, accompagnés de membres de leur famille respective. Rappelons qu'ils avaient été arrêtés à la mi-avril de manière préventive.

Les deux adolescents sont accusés d'avoir tenté de quitter le Canada en vue de commettre un acte terroriste à l'étranger, de possession d'une substance explosive dans un but criminel, d'avoir facilité un acte terroriste, et d'avoir commis un acte au profit ou sous la direction d'un groupe terroriste.

La Couronne avait déjà annoncé qu'elle s'opposait à leur libération parce qu'elle juge qu'ils risquent de s'enfuir et qu'ils représentent un danger pour le public. Vendredi, l'enquêteur au dossier, Mathieu Doyon, a détaillé la preuve qu'il a recueillie contre les deux jeunes. Cette preuve a été frappée d'un interdit de publication.

Il revient à la défense de prouver que les deux jeunes peuvent être remis en liberté, moyennant de solides garanties.

Trois jours ont été réservés pour l'enquête sur cautionnement, qui a lieu devant le juge Robert Sansfaçon.

Au tribunal, les jeunes gens, qui ont de nouveaux avocats pour les représenter, sont assis dans le même box des accusés mais ils sont séparés par une vitre. Ils écoutent attentivement ce qui se dit à la cour tout en demeurant imperturbables. La jeune fille ne porte pas de hijab. 

Avec les informations d'isabelle Richer

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !