•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Policiers additionnels et facture salée pour la GRC

Le quartier général de la Gendarmerie royale du Canada, à Ottawa.

Photo : La Presse canadienne / Fred Chartrand

Radio-Canada

Des dizaines de policiers supplémentaires sont hébergés dans des hôtels, à Ottawa, depuis l'attentat du 22 octobre dernier. Ils s'assurent de la protection de la colline du Parlement.

Leur présence entraîne des dépenses importantes pour la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

La GRC estime que la facture pourrait atteindre 3 millions de dollars, selon ses prévisions budgétaires sur une période de 14 mois.

Les policiers effectueraient une rotation tous les deux mois et seraient logés dans des suites munies de cuisinettes, durant leur séjour.

La présence de ces agents de police fait l'affaire de l'industrie hôtelière de la région.

« C'est un important contrat pour l'industrie qui pourrait représenter une dizaine de milliers de nuitées », reconnaît le président de l'Association des hôteliers de la région d'Ottawa-Gatineau, Steve Ball.

Une nuitée coûtait en moyenne 125 $ dans la région, l'an dernier.

L'homme de loi et professeur à l'Université d'Ottawa Gilles Levasseur se dit surpris par l'ampleur du contrat, d'autant plus que la GRC vit une période de compressions budgétaires.

Il se demande s'il n'y a pas moyen de réduire les coûts d'une telle opération.

« Où est l'expertise qui manque à Ottawa? Est-ce qu'on ne peut pas réagir en faisant une meilleure allocation des ressources? » se demande Gilles Levasseur.

Il suggère à la GRC d'acquérir une résidence pour accueillir les policiers recrutés.

Le rapport de la Police provinciale de l'Ontario, publié cette semaine,indiquait que les compressions budgétaires subies par la GRC en 2012 avaient rendu les ressources insuffisantes sur la colline du Parlement au cours des événements du 22 octobre.

La GRC envisage de réaliser un recrutement pour répondre aux besoins de sécurité au Parlement.

D'après les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Société