•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pêcheurs en Gaspésie pourront se mesurer au thon rouge

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
La pêche au thon récréative est permise pour une première année en Gaspésie

La pêche au thon récréative est permise pour une première année en Gaspésie

Photo : ICI Radio-Canada/Martin Toulgoat

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les amateurs de pêche avides de défis et de nouveauté auront de quoi se contenter cet été en Gaspésie. Pour une première année, la pêche récréative au thon rouge, ce colosse dont le poids peut atteindre plusieurs centaines de livres, sera permise du 15 juillet au 1er octobre.

Selon Mathieu Bergeron, conseiller principal poissons pélagiques et mammifères marins du Saint-Laurent à Pêches et Océans Canada, les personnes intéressées doivent s'inviter sur le bateau d'un pêcheur qui détient un permis de pêche commerciale au thon rouge. Quatre pêcheurs professionnels gaspésiens ont jusqu'ici manifesté leur intention de recevoir des amateurs. Il existe un contingent propre à la pêche sportive. 

Cet engouement soudain en Gaspésie peut s'expliquer par les retombées touristiques très intéressantes générées dans les Maritimes, où cette pêche est permise depuis 2010.

Mathieu Bergeron

Encadrement strict et remise à l'eau

Thon rougeAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Thon rouge

Photo : Radio-Canada

Cette pêche exige la remise à l'eau du poisson. Elle est encadrée par des mesures strictes. Quand le poisson bataille au bout de la ligne depuis 45 minutes, il faut prendre les mesures pour le relâcher. Au bout 60 minutes, il faut carrément couper la ligne. Il faut également que le bateau soit constamment en mouvement pour permettre au thon de s'oxygéner. Selon Pêches et Océans, 3,4 % meurent après la remise à l'eau.

De retour dans la Baie-des-Chaleurs

Après les dernières décennies où on avait noté une sensible diminution du nombre de spécimens, le thon rouge de l'Atlantique serait de retour dans la Baie-des-Chaleurs.
Les plus gros spécimens peuvent atteindre près de 700 kilos. Un thon peut vivre jusqu'à 40 ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec