•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Caraquet craint une fragilisation de services à son hôpital

Caraquet

L'Hôpital l'Enfant-Jésus à Caraquet

Photo : Radio-Canada/David Maltais

Radio-Canada

Au Nouveau-Brunswick, le comité Action H., à Caraquet, s'inquiète d'une possible centralisation du service d'ultrason à l'Hôpital de Tracadie-Sheila.

Son inquiétude est alimentée par le fait que le poste de technicien d'ultrason, qu'on appelle aussi d'échographie, est vacant à l'Hôpital de Caraquet depuis environ deux ans.

Action H., qui milite pour le maintien des services de santé à Caraquet, estime que le service d'ultrason est très important, entre autres pour les médecins appelés à travailler à l'urgence.

C'est pourquoi les porte-parole d'Action H., Louise Blanchard et Mireille Manuel, demandent l'embauche d'un technicien le plus vite possible.

L'hôpital a une urgence avec des médecins, puis c'est l'urgence la plus achalandée, On a besoin du service d'ultrason qui est essentiel.

Louise Blanchard, porte-parole du comité Action H.

Pendant ce temps, le Réseau de santé Vitalité a embauché une troisième technicienne, à temps partiel, en ultrason à l'Hôpital de Tracadie-Sheila, ce qui déplaît à Action H.

Les porte-parole du comité ajoutent que sans le service d'ultrason à Caraquet, l'avenir du service d'urgence se trouve fragilisé.

Autre élément de préoccupation

Action H. craint également que les services d'urgence de l'hôpital de Caraquet ne subissent des compressions.

Un comité consultatif des services cliniques a entamé des travaux en 2013 pour conseiller la direction du Réseau sur l'orientation que doivent prendre les services cliniques. Ce comité doit soumettre une série de recommandations, et Action H. redoute que l'un des scénarios envisagés soit la fermeture de l'urgence de Caraquet, la nuit.  

Les recommandations doivent toutefois être entérinées par le conseil d'administration avant d'être adoptées.

Un porte-parole de Vitalité, Luc Foulem, dit qu'aucune décision n'a été prise jusqu'à présent concernant la centralisation possible du service d'ultrason à Tracadie-Sheila. Selon lui, un tel service est important, mais non essentiel, au maintien d'un service d'urgence.

Luc Foulem confirme que le comité examine à l'heure actuelle une panoplie de services offerts au sein du Réseau de santé Vitalité, y compris les services d'urgence des petits hôpitaux. Il précise que de ce côté également, aucune décision n'a été prise.

« On a fait preuve de transparence, on a expliqué notre situation, nos intentions dans les prochains temps de réviser la prestation de tous les services, dont les services d'urgence. Qu'est-ce qui est sur la table présentement, ce n'est pas décidé », soutient-il. 

Le comité en question fera des recommandations à Vitalité. Plus de détails devraient être rendus publics cet automne quant aux décisions qui seront prises.

D'après un reportage de François Vigneault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Santé publique

Société