•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La marijuana médicale produite à Gatineau peut maintenant être vendue

L'entreprise de Gatineau Hydropothecary a complété sa première récolte de marijuana médicale. (27-11-14)

Photo : Hydropothecary

Radio-Canada

L'entreprise Hydropothecary de Gatineau peut désormais vendre sa production de marijuana médicale. La compagnie a obtenu son permis intégral de Santé Canada, le premier du genre à être octroyé au Québec.

Hydropothecary, située dans l'ancienne pépinière Botanix, dans le secteur de Masson-Angers, souhaite prendre d'assaut ce nouveau marché en pleine croissance et devenir une « référence » au Canada.

Les premières ventes sont prévues au mois de juin, mais sur invitation seulement. Par la suite, en juillet, l'entreprise ouvrira au grand public.

La compagnie emploie une quarantaine de personnes et produit annuellement 650 kilogrammes. Elle construit une nouvelle serre, qui lui permettra de doubler la production.

Hydropothecary doit suivre des règles strictes en matière de sécurité du produit et de clientèle à desservir.

« N'importe quel patient qui serait juste avec nous doit avoir une prescription de médecin. N'importe quel médecin au Canada a le droit de prescrire de la marijuana médicale à  un patient », précise le directeur général de Hydroppothecary, Sébastien Saint-Louis.

Une récolte en attente

En novembre dernier, Hydropothecary avait effectué sa première récolte de marijuana médicale, qui totalisait environ 100 kilogrammes. Elle devait cependant attendre les autorisations du gouvernement fédéral pour vendre ses produits.

Santé Canada avait de son côté demandé à l'entreprise de retirer les éléments publicitaires de son site Internet, afin de s'assurer que la marijuana était bel et bien présentée comme un médicament.

Les compagnies qui offrent un tel produit doivent se limiter strictement aux informations de base, comme le prix et les moyens de contacter les représentants.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Depuis le 1er avril 2014, seuls les producteurs commerciaux autorisés par Santé Canada peuvent cultiver légalement de la marijuana à des fins médicales. Cette dernière est notamment utilisée pour traiter les symptômes comme la nausée, la perte d'appétit, la douleur chronique, l'épilepsie et les spasmes musculaires.

Ottawa-Gatineau

Santé