•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un béluga hermaphrodite

Il s'agit de la deuxième carcasse de béluga retrouvée sur les berges du Saint-Laurent depuis le début de l'année.

Une carcasse de Béluga retrouvée sur les berges de la municipalité de Bergeronnes.

Photo : GREMM

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La nécropsie de la carcasse de béluga retrouvée aux Bergeronnes donne un résultat inattendu.

Le vétérinaire André Dallaire de la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal a découvert que l'animal que l'on croyait être un mâle était en fait hermaphrodite.

Une condition très rare

L'hermaphrodisme est une condition rare chez les mammifères : seulement six cas ont été répertoriés sur des mammifères marins dont trois sont des bélugas du fleuve Saint-Laurent.

Le professeur à la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal Stéphane Lair a participé à la nécropsie et a émis quelques hypothèses pour expliquer cette condition. « Le foetus va se développer en mâle ou en femelle en fonction de son exposition à différentes hormones. Dans l'éventualité où on a un mâle exposé à des oestrogènes, on pourrait avoir le développement d'un hermaphrodite ».

Le vétérinaire croit que ce phénomène peut être causé par la présence de contaminants dans le Saint-Laurent.

Il y a certains composés chimiques, des contaminants, qui sont connus pour avoir des effets oestrogéniques, c'est-à-dire qu'ils vont mimer les oestrogènes.

Une citation de :Le professeur à la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal Stéphane Lair

« On peut donc se poser la question : est-ce possible qu'une exposition d'un foetus de béluga dans l'utérus de la mère à ces composés-là, vont mimer l'effet d'oestrogènes et favoriser le développement d'hermaphrodisme dans cette population? »

Selon le site baleinesendirect.org, cette baleine avait les organes reproducteurs externes d'un mâle (testicules et pénis), et des ovaires et un utérus étaient également présents dans la région pelvienne; c'est ce que l'on appelle un hermaphrodite.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec