•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des patients marchent après avoir reçu une prescription de « cubes énergies » du médecin

Des patients marchent pour accumuler des cubes énergies

Une prescription de cubes énergie

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Quelque 80 personnes, dont des patients de la Clinique médicale des 21, de l'arrondissement de La Baie, se sont réunis pour une première fois au quai d'escale, lundi, pour marcher en compagnie d'une kinésiologue, d'une infirmière et d'un médecin.

Pour améliorer leur santé, leurs médecins leur ont prescrit d'accumuler des « cubes énergies » dans le cadre du projet pilote du Grand défi Pierre Lavoie appuyé par la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ).

Chaque cube énergie représente 15 minutes d'activité physique.

L'objectif est d'initier les adultes sédentaires à la pratique progressive de l'activité physique et de prévenir, ainsi, les risques de maladies liées à la sédentarité.

« Pour moi, je trouve ça important que les médecins soient vraiment impliqués », dit un marcheur.

« On connaît les bienfaits de l'activité physique, de la marche, explique le Dr Dominic Gagnon. Tous ceux qui peuvent bouger, qui peuvent marcher, on sait que c'est bon. Mais quand ça vient du médecin, des fois, c'est peut-être la petite poussée supplémentaire qui fait en sorte que les gens vont entrer un peu dans ce mouvement-là pour leur santé à eux et pour la santé de la population de façon générale. »

Les grandes marches du Grand défi Pierre Lavoie ont lieu les lundis, mercredis et vendredis à 9 h 30, au quai d'escale de l'arrondissement de La Baie.

À partir de septembre, les médecins de toute la province seront invités à prescrire de l'activité physique à leur patient.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !