•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des courriels liés à l'accès à l'information ont été détruits, dit un ex-fonctionnaire

Des femmes disparues le long de « l'autoroute des larmes » en Colombie-Britannique

Des femmes disparues le long de « l'autoroute des larmes. »

Photo : Highwayoftears.ca

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un ancien employé du ministre des Transports et de l'Infrastructure en Colombie-Britannique affirme que des collègues ont détruit des courriels liés à une demande d'accès à l'information concernant « l'autoroute des larmes » en novembre 2014.

Ce secteur de la route 16 entre Prince George et Prince Rupert dans le nord de la province est connu pour de nombreux meurtres et disparitions de femmes survenus depuis 1969.

Dans une lettre envoyée à la commissaire à l'information et à la protection de la vie privée de la Colombie-Britannique, Elizabeth Denham, l'ex-adjoint administratif Tim Duncan explique avoir découvert une douzaine de messages électroniques répondant à une telle demande après avoir parcouru les courriels auxquels il avait accès.

Or, explique-t-il, un de ses collègues est venu à son bureau et lui a « promptement invité » à les supprimer. Voyant son hésitation, le collègue aurait alors pris le clavier et détruit les messages. Il lui aurait rendu en déclarant : « C'est fini. Maintenant, vous n'avez plus à vous en inquiéter. »

M. Duncan dit que ce genre de comportement n'est pas inhabituel et que « le non respect du procédé de l'accès à l'information est répandu et probablement généralisé au sein du gouvernement Clark. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !