•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Wapekeka : la seule école de la réserve ontarienne détruite par un feu

Radio-Canada

Deux semaines après l'incendie qui a complètement ravagé la seule école de la communauté autochtone de Wapekeka, à 600 kilomètres au nord de Thunder Bay, ses résidents se remettent tranquillement du choc. La petite école d'une centaine d'élèves s'est enflammée en l'espace de quelques heures sous les yeux de nombreux parents et élèves.

Deux semaines après l'incendie qui a complètement ravagé la seule école de la communauté autochtone de Wapekeka, à 600 kilomètres au nord de Thunder Bay, ses résidents se remettent tranquillement du choc. La petite école d'une centaine d'élèves s'est enflammée en l'espace de quelques heures sous les yeux de nombreux parents et élèves.

Un texte de Martine LabergeTwitterCourriel

Des parents et des élèves ont assisté, impuissants, au triste spectacle. La seule école de la communauté est une perte totale. Selon le directeur général de Wapekeka, Joshua Frogg, le manque de pression d'eau est en partie à blâmer. « Les bornes-fontaines ne fonctionnaient pas bien », raconte-t-il.

Des flammes avaient complètement envahi ma salle de classe.

Georgina Winter, enseignante

Comment terminer l'année scolaire?

Deux semaines après l'incendie, le personnel enseignant met les bouchées doubles afin de préparer des travaux que les enfants pourront faire à la maison.

Il faut aussi penser à aménager un local temporaire, mais, comme la plupart des communautés autochtones éloignées, Wapekeka a peu d'espaces inoccupés. Un petit bâtiment est cependant en voie d'être rénové pour accueillir une vingtaine d'élèves d'ici deux semaines.

On ne veut pas attendre 10 ans avant d'avoir une nouvelle école.

Joshua Frogg, directeur général de Wapekeka

Selon M. Frogg, une nouvelle école pourrait être construite d'ici deux ans.

À court terme, la priorité est accordée aux élèves de la 7e et de la 8e année pour qu'ils puissent obtenir leur droit de passage au secondaire l'an prochain. Les autres élèves, eux, devront apprendre leurs leçons en partie à la maison. Ils n'auront accès à une salle de classe de fortune qu'une heure ou deux par jour.

Le conseil de bande espère qu'une école temporaire portative leur sera envoyée à l'automne. Déjà, le retour en classe a été reporté au mois d'octobre.

Entre-temps, la Police provinciale de l'Ontario enquête sur l'incendie d'origine suspecte qui a ravagé l'école Reverand Eleazar Winter Memorial.

Ontario

Éducation