•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La saison des ouragans approche en Atlantique

Aviron sur la rivière des Mille-îles

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La saison des ouragans en Atlantique s'annonce plus tranquille qu'à l'habitude. Le centre canadien des ouragans prévoit seulement de six à 11 tempêtes en 2015. C'est un peu en-deçà de la moyenne annuelle des trente dernières années.

En 2014, la tempête Arthur a fait bien des dégâts au Québec et dans les Maritimes. Puis, Terre-Neuve-et-Labrador l'a échappé belle au passage de Gonzalo, mais cette année la saison des ouragans s'annonce plus calme. On prévoit de six à 11 tempêtes nommées dont seulement trois à six vont atteindre la force d'ouragan. Et El Nino est en partie responsable de cette accalmie.

« Quand on a une situation d'El Nino, on a tendance à voir moins d'ouragans parce qu'il y a plus de cisaillement des vents dans l'Atlantique. L'autre raison c'est que les températures de l'eau sont plus froides que la normale en ce moment dans l'Atlantique et on prévoit que ça va rester comme ça au cours de l'été », a déclaré le météorologue d'Environnement Canada, Bob Robichaud.

Mais une année aux faibles prévisions ne veut pas dire une année sans catastrophe.

« Il suffit qu'un seul ouragan touche terre pour que la saison soit éprouvante. »

— Une citation de  Bob Robichaud, météorologue à Environnement Canada.

« Par exemple en 1992, c'était une saison qui a seulement eu six ou sept tempêtes nommées, mais une de ces tempêtes c'était l'ouragan Andrew de catégorie cinq qui a frappé Miami », rappelle M. Robichaud,

Comme chaque année, le centre de prévisions des ouragans recommande donc aux gens d'être prêts au pire et d'évaluer les risques qui les concernent pour se préparer en conséquence.

Cette année, les gens en Atlantique vont peut-être reconnaitre la liste de noms puisque c'est la même qu'en 2003 quand Juan a frappé. Mais la lettre J porte maintenant le nom Joachim. Le Canada a demandé le retrait du nom Juan en mémoire des huit personnes qui sont mortes au passage de l'ouragan.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !