•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dévoilement de la programmation du Pow Wow 2015 de Pikogan

Le Pow Wow de Pikogan est prévu les 13 et 14 juin
Le Pow Wow de Pikogan est prévu les 13 et 14 juin Photo: Godefroy Macaire Chabi

La course en canot sur l'Harricana constituera l'un des moments forts de la fête traditionnelle autochtone, le Pow Wow de Pikogan, prévue les 13 et 14 juin dans la communauté autochtone sous le thème « Honorons nos aînés ».

Le Pow Wow est une fête au cours de laquelle les Premières Nations se rassemblent pour partager leur culture avec de nouvelles personnes. Le comité organisateur de l'événement en a dévoilé les grandes lignes ce matin lors d'une conférence de presse tenue à l'église de la communauté de Pikogan.

Il en a profité pour présenter l'affiche de l'événement sur laquelle on retrouve la photo de Tom Rankin, l'une des figures autochtones des années 1960 et ancien chef de la Nation Abitibiwinni.

« C'est la troisième année, et on [amène l''événement] de plus en plus haut, explique le chef de Pikogan, Bruno Kistabish. Cette année, il y a une nouveauté, il va y avoir une course de canot qui va se faire les avant-midis. C'est juste pour s'amuser finalement, on ne s'attend pas à de grosses compétitions, c'est pour s'amuser. On danse au son du tambour, on va recevoir tous les gens de l'Abitibi-Témiscamingue, d'Amos région, toutes les personnes sont invitées. »

Dépasser les frontières de la région

Selon la consultante en développement de l'offre reliée aux Premières Nations à Tourisme Abitibi-Témiscamingue, le Pow Wow de Pikogan est devenu un événement touristique important. « C'est rendu un incontournable, ça fait partie de l'offre touristique et c'est tellement une belle occasion de découvrir la culture de l'autre, croit Caroline Lemire. C'est une belle occasion aussi de faire un beau clin d'oeil à Bercé par l'Harricana [NDLR : descente en canot à caractère culturel en compagnie d'Algonquins sur la rivière Harricana], une entreprise de Pikogan qui offre des circuits en canot. »

Le préfet de la MRC Abitibi, Martin Roch, souhaite quant à lui que l'événement soit promu au-delà de la région. « Ça va être un très bel événement, de partager la culture autochtone dans la réalité 2015 d'aujourd'hui, promet-il. Pour la troisième édition, je les ai même invités à ouvrir ça à l'international, parce que ce [sont] des valeurs et des cultures qui méritent d'être portées plus haut que juste le territoire. Voyons maintenant comment les gens de Pikogan vont pouvoir relever ce grand défi-là. »

Abitibi–Témiscamingue

Société