•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'école primaire au parc Clétrem à Gatineau continue de diviser

Beaucoup de questions ont été posées à la rencontre publique sur le projet d'école primaire aux Jardins-Lavigne, dans le secteur d'Aylmer, à Gatineau.
Beaucoup de questions ont été posées à la rencontre publique sur le projet d'école primaire aux Jardins-Lavigne, dans le secteur d'Aylmer, à Gatineau. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Beaucoup de questions ont été posées, lundi soir, à la rencontre publique sur le projet d'école primaire au parc Clétrem, dans le secteur d'Aylmer, à Gatineau.

Les élus ont fait part des différents terrains qui ont été envisagés pour la nouvelle école, dont le parc des Jardins-Lavigne, qui était le premier choix l'an dernier. Mais les autres terrains présentaient des contraintes. Par exemple on y retrouvait des dénivellations importantes, un manque d'accès routier ou encore l'absence de systèmes d'égouts et d'aqueduc.

Le parc Clétrem n'a donc pas été choisi à la légère, selon la présidente du conseil des commissaires de la Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais (SCPO), Johanne Légaré.

Le projet soumis a fait l'objet d'une analyse approfondie.

Johanne Légaré, présidente du conseil des commissaires de la Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais

La Ville de Gatineau n'a pas encore cédé les terrains visés

De nouvelles écoles essentielles

Les dirigeants de la CSPO ont par ailleurs souligné l'importance de ce nouvel établissement scolaire.

Il y aura ainsi 2364 élèves de plus d'ici cinq ans au préscolaire et au primaire sur le territoire de la CSPO. Cette dernière prévoit ouvrir une école dans le secteur d'Aylmer en 2017, si la Ville de Gatineau donne son aval.

D'ailleurs, un porte-parole des citoyens a dit, lundi soir, que ceux-ci reconnaissent le besoin d'une école aux Jardins-Lavigne. Mais il n'est pas convaincu que toutes les parties ont été consultées.

Les citoyens ont lancé une pétition pour que la CSPO mène une véritable consultation.

Une voix en appui au projet

Par ailleurs, un père habitant à quelques rues du parc Clétrem a tenu à exprimer son appui au projet d'école primaire.

Alex Villemaire, dont la fille a moins d'un an, s'est montré « super heureux » en apprenant la possibilité de la construction d'une école au parc Clétrem.

C'est une bonne idée, parce que le parc est en plein milieu du quartier. Tout le monde va pouvoir y aller à pied.

Alex Villemaire, résident du quartier

Il fait référence notamment à sa propre expérience lorsqu'il était enfant. « J'ai vécu la surpopulation dans les écoles. J'ai été élève au primaire dans les années 1990 à Hull. Pendant que les premières maisons du Plateau se faisaient construire, il n'y avait aucune école en construction [dans le quartier] », explique-t-il.

Face à l'opposition, M. Villemaire craint que les politiciens changent d'avis au sujet du projet d'école ou que la décision soit reportée à plus tard, ce qui pourrait empêcher des enfants, comme sa fille, d'avoir accès à un établissement de quartier.

« Je ne veux pas que ma fille doive prendre l'autobus pour aller à une école surpeuplée, à cause de voisins qui n'aiment pas les bruits d'enfants près de chez eux », résume-t-il.

Ottawa-Gatineau

Éducation