•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'UPA demande au gouvernement d'agir pour protéger les terres agricoles

Terres agricoles du Bas-Saint-Laurent
Terres agricoles du Bas-Saint-Laurent
Radio-Canada

L'Union des producteurs agricoles (UPA) du Québec s'inquiète de voir le gouvernement libéral assouplir la Loi sur la protection du territoire agricole et affaiblir la Commission de protection du territoire agricole (CPTAQ).

La commission parlementaire chargée de faire l'examen de cet organisme a pris fin la semaine dernière.

Selon le président de l'UPA du Bas-Saint-Laurent, Gilbert Marquis, les terres sont un bien précieux qui doit être protégé. Tout comme ailleurs au Québec, plusieurs hectares de territoires ont été perdus au profit de l'agrandissement de municipalités au Bas-Saint-Laurent.

Un jour, il va être trop tard. C'est sûr que le développement des entreprises et des villes, ça peut pas se faire dans les airs. Mais si on laisse aller et qu'on enlève de plus en plus de terres agricoles, comment va-t-on nourrir notre monde et le monde en général?

Le président de l'UPA du Bas-Saint-Laurent, Gilbert Marquis

Selon l'UPA, au Québec, c'est l'équivalent de la superficie de l'île de Montréal qui disparaît tous les 10 ans en raison du développement urbain.

À lire en complément : 

Est du Québec

Agro-industrie