•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des clowneries et de la magie pour les jeunes francophones

Un spectacle de magie et de clownerie a été présenté aux jeunes francophones de Regina et Saskatoon.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Jongleries, clowneries, acrobaties et magie ont su émerveiller et faire rire un groupe d'enfants de Saskatoon et de Regina avec le spectacle de Monsieur Drôle.

Un texte de Vincent H. TurgeonTwitterCourriel

D'abord à Regina puis à Saskatoon, c'est plusieurs centaines de jeunes francophones âgés de 2 à 6 ans qui ont assisté aux différentes représentations de l'homme de cirque.

Les sourires et les éclats de rire qu'on pouvait voir et entendre ne laissent aucun doute sur l'appréciation du jeune public.

« Ils étaient émerveillés! [...] Il a vraiment su captiver l'intérêt des enfants par le jeu, la magie. »

— Une citation de  Rachel Simen, éducatrice de soutien au Centre éducatif Félix le Chat
Plusieurs centaines de jeunes francophones et francophiles ont assisté au spectacle de Monsieur Drôle.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Plusieurs centaines de jeunes Francophones et francophiles ont assisté au spectacle de Monsieur Drôle.

Photo : Radio-Canada/Vincent H. Turgeon

C'est après avoir réalisé que la petite enfance fransaskoise n'avait pas toujours le même accès que le réseau anglophone à différents spectacles que l'Association des parents fransaskois (APF) et la Troupe du jour se sont donné comme mission d'organiser une activité culturelle par année.

« Je pense que c'est important pour les jeunes de tous les âges d'avoir des références culturelles, de belles expériences en français. Pour nous, c'est une merveilleuse opportunité pour créer de bons souvenirs en français chez nos enfants », explique Danielle Raymond, directrice générale de l'APF.

Ce n'était toutefois pas que des jeunes du réseau francophone qui ont pu profiter du spectacle : l'événement était aussi ouvert aux classes d'immersion de l'École Victoria, à Saskatoon.

« J'aime voir la joie [des jeunes] lorsqu'ils ont compris quelque chose dans le spectacle. Ça leur montre qu'ils ont commencé à apprendre [le français] sans même s'en rendre compte. »

— Une citation de  Kari McCrea, enseignante de l'école d'immersion Victoria

Pour l'activité de cette année, l'APF et la Troupe du jour ont pu recevoir le soutien du Conseil culturel fransaskois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...