•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Code vestimentaire à l'école : des jeunes souhaitent l'uniformité au N.-B.

Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick

Les délégués au congrès de la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick à Neguac

Photo : Radio-Canada/François Vigneault

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick veut uniformiser le code vestimentaire dans les écoles secondaires de la province.

Le sujet a retenu l'attention lors des assises annuelles de l'organisme, qui se déroulent en fin de semaine à Neguac, dans la Péninsule acadienne.

Une proposition à cet effet a été adoptée. La Fédération désire un code universel, donc le même pour toutes les écoles de la province.

On veut ainsi éviter la répétition d'événements comme celui qui s'est produit récemment dans une école secondaire anglaise de Moncton. Une élève a été retenue après l'école puis suspendue pour une journée après avoir porté une robe qui laissait voir le haut de son dos et de ses épaules.

Plusieurs jeunes francophones au congrès disent vouloir le même code vestimentaire pour les filles et les garçons. On dit qu'il n'y a pas de différence entre un garçon qui montre ses épaules et une fille qui fait la même chose.

Les jeunes recommandent aussi que les sanctions, si elles doivent être appliquées, soient les mêmes pour les deux sexes.

La Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick entend donc, au cours des prochains mois, consulter non seulement ses membres, mais aussi les enseignants, les directions d'écoles et les parents sur un code vestimentaire uniforme.

Avec les informations de François Vigneault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !