•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

DSFM : les communautés africaines discutent d’intégration et de représentativité

Des participants échangent durant le forum sur l'éducation organisé par la Coalition des communautés francophones du Manitoba, le 23 mai 2015 à l'Université de Saint-Boniface, à Winnipeg.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Coalition des communautés africaines francophones du Manitoba a décidé d'organiser son propre forum sur l'éducation samedi après-midi.

La coalition a été formée le temps de réfléchir sur l'intégration des enfants africains au sein du système d'éducation franco-manitobain. Les participants ont notamment discuté de l'implication des parents franco-manitobains, mais aussi parlé l'enseignement que reçoivent leurs enfants à la Division scolaire franco-manitobaine (DSFM).

Selon le président de la coalition, Jacob Atangana-Abé , il n'y a pas assez d'Africains dans le corps enseignant. « Quand vous regardez la démographie estudiantine dans les écoles de la DSFM, il y a une certaine proportion d'élèves et d'étudiants africains qu'on ne retrouve pas nécessairement dans le corps enseignant », a-t-il soutenu.

« Ce qui fait que nos enfants au niveau de la DSFM n'ont pas forcément de modèles, a poursuivi M. Atangana-Abé. Vous pouvez compter sur les doigts d'une main le nombre de professeurs d'origine africaine qui enseignent dans les écoles de la DSFM. »

Un plan d'action sera éventuellement présenté à la DSFM, qui a déjà démontré de l'intérêt face aux discussions de la coalition, selon le président de coalition. « On a reçu un appel favorable de la DSFM qui est d'accord pour qu'on réfléchisse ensemble - les parents et la DSFM - sur la façon de mieux aider nos enfants à s'intégrer, à s'éduquer dans le système de la DSFM », a expliqué M. Atangana-Abé.

Manitoba

Éducation