•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feu de forêt près de Cold Lake : mort d’un pilote d’avion-citerne et évacuations

La fumée s'élève du feu de forêt au polygone de tir aérien de Cold Lake, en Alberta, le 23 mai 2015.

La fumée s'élève du feu de forêt au polygone de tir aérien de Cold Lake, en Alberta.

Photo : Alberta Wildfire Info/Facebook

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un feu de forêt qui ne cesse de grandir dans le champ de tir aérien de Cold Lake a été le théâtre de la mort d'un pilote d'avion-citerne et de l'évacuation de plus d'un millier de travailleurs du pétrole.

Un texte de Ralph-Bonet Sanon TwitterCourriel

Un pilote de 38 ans est mort après que son appareil se soit écrasé vendredi après-midi à 100 kilomètres à l'est de Lac La Biche. Il travaillait pour Conair, sous-traitant du gouvernement albertain. Selon un porte-parole de Conair, Jeff Barry, le pilote était à bord d'un Air Tractor 802 et combattait les feux de forêt depuis quatre ans.

La première ministre désignée de l'Alberta s'est dite « profondément attristée » par la nouvelle. Rachel Notley a offert ses condoléances à la famille, aux amis et aux collègues du pilote.

Le feu au champ de tir aérien de Cold Lake est hors de contrôle, selon la division provinciale de gestion des feux de forêt. Il est passé d'environ 30 à 40 kilomètres carrés en quelques heures, d'après ce qu'indiquait la province samedi après-midi.

Cenovus et CNRL évacuent

Par précaution, les entreprises pétrolières Cenovus et Canadian Natural Resources Ltd (CNRL) indiquent avoir évacué et fermé leurs sites d'exploitation dans le secteur.

Cenovus a évacué quelque 1700 membres du personnel non essentiel de son site Foster Creek samedi matin. Elle a ajouté qu'environ 125 employés demeurés sur place seraient héliportés au loin. Le feu se tient à 30 kilomètres du site, mais la principale route d'accès a été fermée peu avant midi. L'entreprise ne rapporte aucun dégât.

Pour sa part, CNRL indique avoir évacué son personnel autour de l'installation thermique de Primrose et suspendu la production de 70 000 barils par jour.

De l'aide de l'Ontario

En mi-journée, on comptait 22 feux de forêt en activité en Alberta, soit 19 classés contenus ou maîtrisés et 3 classés hors de contrôle. L'Ontario a par ailleurs dépêché 126 pompiers en renfort en Alberta.

Vendredi, la province recensait 587 feux et un total de 22 kilomètres carrés de terres brulées depuis le 1er avril.

Selon M. Barry, Conair devait envoyer son équipe d'enquête sur les lieux de l'écrasement et coopérera avec le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) et le ministère albertain de l'Environnement et du Développement durable.

Des enquêteurs du BST devaient arriver sur place samedi matin, mais la Gendarmerie royale du Canada a indiqué que le feu rendait l'accès aux lieux difficile.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...