•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Metro Vancouver s'opposera au pipeline Trans Mountain

Le projet de pipeline Trans Mountain de Kinder Morgan consiste à installer un deuxième oléoduc reliant Edmonton au Grand Vancouver.
Le projet de pipeline Trans Mountain de Kinder Morgan consiste à installer un deuxième oléoduc reliant Edmonton au Grand Vancouver. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le conseil régional de Metro Vancouver devrait s'opposer officiellement à l'expansion du pipeline Trans Mountain à la suite de la publication d'un rapport qui illustre un possible impact environnemental si un déversement de pétrole se produisait dans la région.

Cependant, au moins un maire régional est en désaccord avec la décision. Ralph Drew, le maire du petit village de Belcarra, a affirmé que si Kinder Morgan n'obtient pas le feu vert pour transporter le pétrole de l'Alberta à la Colombie-Britannique, le géant de l'énergie se tournera vers le rail, qui est selon lui, une solution plus dangereuse.
Le maire Drew rappelle qu'en « Colombie-Britannique, le trafic ferroviaire passe par le canyon du Fraser. »

C'est escarpé, venteux et nous avons tous entendu parler de déraillements qui s'y sont produits au fil des ans. Un déraillement de train-citerne dans le canyon du Fraser ne serait rien de moins qu'une catastrophe environnementale.

Ralph Drew, maire de Belcarra

Le maire précise que, dans pareille situation, les hydrocarbures pourraient se déverser dans le canyon tout droit vers le fleuve Fraser et dans le détroit de Georgia.
Kinder Morgan veut tripler la capacité de son pipeline existant Trans Mountain avec l'objectif de transporter 890 000 barils de pétrole de l'Alberta à un terminal situé à Burnaby. Le pétrole sera ensuite transporté dans des pétroliers vers l'Asie.

Scénario catastrophe

Les maires de Vancouver, Gregor Robertson, et de Burnaby, Derek Corrigan, qui sont intervenus dans les audiences de l'Office national de l'énergie, comptent parmi les opposants les plus virulents au projet de Kinder Morgan. Les deux villes se sont récemment alliées à la Première nation Waututh Tsleil pour démontrer qu'en cas de déversement de 16 millions de litres, entre 50 à 90 pour cent du pétrole atteindrait les rives de l'anse Burrard en quelques heures.

La projection présente le pire scénario où aucun effort pour contenir le déversement ne serait déployé. Ralph Drew estime que c'est une stratégie alarmiste. Puisque l'Amérique du Nord demeure « une société du pétrole », il est préférable de trouver le moyen le plus sûr pour transporter ce produit que de suggérer d'en cesser la consommation », pense le maire de Belcarra.

Je constate que les gens achètent de plus en plus de voitures. Les véhicules les plus prisés sont les VUS et les camionnettes. La société n'est pas sur le point d'arrêter d'utiliser du carburant.

Ralph Drew, maire de Belcarra

La date limite pour déposer une requête à l'Office national de l'énergie est le 27 mai.

Colombie-Britannique et Yukon

Environnement