•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre pire cauchemar décortiqué

Un homme rêve
Photo: iStockphoto
Radio-Canada

Rêver est parfois loin d’être reposant : agression, désastre, poursuite et force maléfique font vite passer du rêve au cauchemar. Mais saviez-vous qu’il existe deux types de cauchemars distincts qui peuvent se vivre bien différemment dans la tête d’un homme et dans celle d’une femme?

Un texte d'Alain LabelleTwitterCourriel

Il y a les cauchemars idiopathiques. Typiques, ils ne causent pas de trauma, ne sont pas récurrents et sont vite oubliés. lls incluent en quelque sorte les mauvais rêves quotidiens. Et il y a les autres, les super-cauchemars qualifiés de « pires cauchemars ». Ceux dont on se souvient longtemps. Ils sont les plus traumatisants, ils provoquent le réveil et parfois même la détresse.

La chercheuse Alexandra Duquette et ses collègues de l’Université de Montréal ont découvert que, contrairement aux cauchemars quotidiens, les pires cauchemars contiennent un éventail plus restreint de thèmes que les autres et leur contenu montre moins de différences reliées au genre.

Les contenus plus ciblés

Une étude récente portant sur près de 10 000 rêves montrait que les agressions physiques étaient le thème le plus fréquemment rapporté dans les cauchemars typiques. Elle montrait également une différence notable entre les hommes et les femmes. Par exemple, les hommes rêvent plus souvent de désastres comme des tremblements de terre, des inondations ou des guerres, que les femmes. 

Toutefois, les thèmes de conflits interpersonnels étaient deux fois plus fréquents dans les cauchemars normaux féminins.

Le contenu des pires cauchemars semble plus homogène, selon une récente analyse du pire cauchemar rapporté par 78 hommes et 78 femmes adultes. En outre, ils contiennent un éventail plus restreint de thèmes entre les hommes et les femmes.

Pour voir ce tableau sur votre appareil mobile, cliquer ici (Nouvelle fenêtre).

Les trois trames les plus fréquentes, tout autant chez les deux genres, comprenaient habituellement :

  • la présence d’une force démoniaque
  • être pourchassé
  • être physiquement agressé

Par exemple, la présence de forces maléfiques était deux fois plus fréquente dans les pires cauchemars que dans les cauchemars quotidiens. Les thèmes de conflits personnels étaient très rares, bien qu’ils caractérisent environ 20 % des cauchemars normaux.

Le développement narratif et les éléments déclencheurs des deux types de cauchemars sont similaires.

De plus, environ 20 % des pires cauchemars contiennent un dénouement soit positif, soit partiellement positif. Ce résultat est cohérent avec les 22 % rapportés récemment pour les cauchemars idiopathiques.

Principales catégories de cauchemars

  • Force maléfique : sentir, voir ou être possédé par une force maléfique, notamment des extraterrestres, des esprits, des créatures, des fantômes et des vampires
  • Être poursuivi : le rêveur se fait poursuivre par un autre personnage, sans qu’il y ait d’agression physique
  • Agression physique : menace ou attaque directe à l’intégrité physique du rêveur ou d’un autre personnage
  • Échec ou impuissance : difficulté ou incapacité du rêveur d’atteindre un but. Notamment le fait d’être en retard, perdu, incapable de parler ou de bouger, perdre ou oublier quelque chose
  • Anormalité environnementale : désastre de petite amplitude, d’occurrence naturelle (inondation) ou irrationnelle (quelqu’un qui se transforme en animal)
  • Préoccupations de santé : maladie ou inquiétudes reliées à la santé du rêveur ou d’un autre personnage
  • Désastre ou calamité : désastre de grande amplitude, notamment guerres, tornades, la fin du monde, ouragans, etc.
  • Accident : notamment accidents d’auto, noyade ou incendie incluant le rêveur ou un autre personnage
  • Insectes, serpents, rongeurs : notamment la présence, l’infestation ou des morsures et piqûres d’insectes, de serpents, de rats, etc.
  • Mort du rêveur ou d’un autre personnage : naturelle, conséquence de problèmes de santé ou mort accidentelle du rêveur ou d’un autre personnage
  • Conflits interpersonnels : réaction négative ou comportement verbal, notamment de l’hostilité, de l’opposition, des insultes, l’humiliation, le rejet, l’infidélité, le mensonge

Science