•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Viandes du Breton : le droit d'aller à la toilette limité

Radio-Canada

L'entreprise les Viandes du Breton à Rivière-du-Loup confirme qu'elle met en place une nouvelle politique de gestion des temps de pause qui limite le droit de ses employés d'aller à la toilette

Un travailleur pourra désormais demander de s'absenter aux toilettes pour un maximum de 10 minutes, et ce, trois fois par semaine.

L'entreprise explique avoir pris cette décision après avoir constaté des « abus » dans les pauses en tout genre.

« Dans une usine de transformation alimentaire, les mesures d'hygiène imposent davantage de temps à ce type d'absence que dans un autre secteur d'activité, fait valoir la directrice communication marketing des Viandes du Breton, Claire Michaud. Ces absences ont des répercussions non souhaitables et directes sur le travail des autres équipiers. »

Une politique « ridicule », dénonce le syndicat

Pour sa part, le Syndicat des travailleurs de Viandes du Breton, qualifie d'inacceptable cette nouvelle mesure de la direction, comme le souligne le président du syndicat, Gabriel Côté.

« De réglementer le temps, quand il y a cinq jours dans une semaine et qu'on t'en accorde trois, c'est déjà un manque à gagner, dit-il. Pour la majorité des gens, le système est ainsi fait que tu es programmé pour aller aux toilettes tous les jours. Les deux autres jours, tu fais quoi? C'est ridicule. »

Gabriel Côté réplique qu'il est illogique de pénaliser tous les travailleurs pour quelques cas problématiques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec

Économie