•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des emplois pour les Autochtones au projet de Windmill

Vue d'artiste du projet Zibi à Ottawa-Gatineau sur les îles Chaudière et Albert

Vue d'artiste du projet Zibi à Ottawa-Gatineau sur les îles Chaudière et Albert

Photo : www.windmilldevelopments.com

Radio-Canada

Les communautés Algonquines-Anishnabe de la région d'Ottawa-Gatineau pourraient faire partie des grands bénéficiaires du projet immobilier Zibi du promoteur Windmill.

La compagnie donne l'assurance qu'elle engagera des travailleurs autochtones pendant une période de 15 ans.

Le comité consultatif Algonquin-Anishnabe, qui travaille de concert avec le promoteur immobilier, se félicite que les compétences algonquines soient reconnues.

« Il n'y a jamais eu de développeurs qui ont approché les Algonquins pour faire partie d'un projet de cette ampleur », souligne Wanda Thursky, qui est un membre du comité consultatif algonquin.

Les dirigeants de Windmill vont offrir des emplois dans la construction et le fonctionnement à long terme du site, qui s'étend des deux cotés de la rivière des Outaouais.

Un des représentants de la compagnie, Jeff Westeinde, précise qu'il y aura des quotas d'embauche.

« On peut regarder combien de gens algonquins est-ce qu'il y a qui veut un emploi avec nous », laisse-t-il entendre.

Le promoteur Windmill se dit sensible au fait que le vaste projet de complexe résidentiel et commercial sur les îles Chaudière et Albert va s'implanter sur des terres algonquines.

Ce projet ne fait pas l'unanimité au sein des Autochtones. Toutefois, les partenaires algonquins de Windmill souhaitent que le projet aille de l'avant.

D'après les informations de Gilles Taillon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Société