•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Î.-P.-É. : une ministre libérale démissionne 24 heures après son assermentation

Tina Mundy
Tina Mundy. Photo: CBC
CBC

À peine 24 heures après avoir été assermentée ministre de l'Éducation, de l'Apprentissage et de la Culture, et ministre responsable de la Condition féminine de l'Île-du-Prince-Édouard, Tina Mundy a annoncé qu'elle démissionnait du Cabinet.

Mme Mundy a démissionné de son poste jeudi pour des « raisons financières personnelles ».

« Aujourd'hui, j'ai remis ma démission du Comité exécutif en raison d'une question financière personnelle qui comprend l'obligation de faire un arrangement avec mes créanciers. Le premier ministre a accepté », a déclaré Mme Mundy par voie de communiqué.

« Les dernières années ont été une période difficile pour moi et ma famille, comme mère célibataire. J'ai des difficultés financières. J'ai pris les mesures appropriées pour travailler sur ces questions et y répondre pleinement », a déclaré Mme Mundy.

Elle poursuit en disant que le processus a commencé avant la récente campagne électorale, mais que « les circonstances ont changé depuis l'élection, ce qui aurait dû être mentionné au gouvernement ».

Le premier ministre Wade MacLauchlan a déclaré dans un communiqué de presse que la question financière de Mme Mundy a été mise en lumière jeudi.

« Transparence et responsabilité sont les piliers du mandat de ce gouvernement et il est impératif que le gouvernement prêche par l'exemple », a déclaré M. MacLauchlan.

Il a affirmé que Tina Mundy continuera à représenter la circonscription de Summerside-St. Eleanors.

Politique