•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'écart entre les riches et les pauvres nuit à l'économie, selon l'OCDE

L'OCDE publie un nouveau rapport sur les inégalités entre les riches et les pauvres.

L'OCDE publie un nouveau rapport sur les inégalités entre les riches et les pauvres.

Photo : OCDE

Associated Press
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'élargissement de l'écart entre les riches et les pauvres dans la majeure partie des pays développés ne fait pas que soulever des inquiétudes quant à l'affaiblissement du tissu social : il nuit aussi grandement à la croissance économique, selon une nouvelle étude effectuée à l'échelle mondiale.

Le rapport de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), dévoilé jeudi, indique que les inégalités des revenus augmentent dans une bonne comme dans une mauvaise économie.

Selon l'OCDE, cela a des impacts sociaux et politiques, mais aussi économiques. En termes simples : la hausse des inégalités est mauvaise pour la croissance économique à long terme, peut-on lire dans le rapport intitulé « Tous concernés : Pourquoi moins d'inégalités profite à tous ».

Une hausse des inégalités des revenus entre 1985 et 2005 a fait descendre, en moyenne, de 4,7 points de pourcentage la croissance cumulative entre 1990 et 2010 dans plusieurs des 34 pays membres de l'OCDE, a indiqué l'organisation.

Le problème est particulièrement criant aux États-Unis. Entre 2008 et 2013, le revenu moyen disponible par ménage des 10 % les plus riches a augmenté de 10,6 %, tandis que celui des 10 %  les plus pauvres a reculé de 3,2 %, souligne l'OCDE. L'Autriche, le Danemark et la France ont aussi constaté une hausse des revenus pour les plus riches accompagnée d'une baisse pour les plus pauvres.

Le rapport vient appuyer la thèse de l'économiste français Thomas Piketty publiée en 2014 dans son livre « Le Capital au XXIe siècle ».

L'OCDE estime que des politiques visant à améliorer le traitement des femmes sur le marché du travail et des mesures pour renverser l'augmentation des emplois de faible qualité sont nécessaires pour réduire les inégalités des revenus et favoriser la croissance économique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !