•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une famille qui pagaie jusqu'à Montréal est accueillie en Saskatchewan

Benoît Gendreau-Berthiaume, Magalie Moffat et leur fils Mali.

Benoît Gendreau-Berthiaume, Magalie Moffat et leur fils Mali.

Photo : Paddling Home 2015

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une jeune famille d'Edmonton qui traverse le Canada en canot jusqu'à Montréal s'est fait une nouvelle connaissance à Prince Albert, en Saskatchewan.

Benoît Gendreau-Berthiaume, sa conjointe Magalie Moffatt et leur fils de cinq ans ont atteint la petite ville dans le centre-nord de la province mercredi. La Saskatchewanaise Debby Roy a offert à la famille un toit pendant une nuit dans sa demeure d'Emma Lake. « Je partage leur joie. J'ai du mal à croire ce qu'ils font », dit-elle.

La famille mettra plus de 120 jours à parcourir les 5000 kilomètres qui les ramèneront à la maison, sur les cours d'eau de cinq provinces canadiennes. 

Benoît Gendreau-Berthiaume et Magalie Moffatt voulaient depuis longtemps réaliser une aventure en famille, mais tous leurs projets de voyage en voiture sont tombés à l'eau lorsque leur véhicule est tombé en panne. Ils souhaitent profiter du plein air en compagnie de leur fils, qui se réjouit de l'aventure. « Je peux pagayer quand je veux, mais je ne pagaye pas réellement », confie le jeune Mali.

Benoît Gendreau-Berthiaume dit que le voyage se passe bien. « La nature a été clémente », affirme-t-il, « Nous avons eu de bonnes températures malgré une petite tempête au début », ajoute-t-il.

Benoit Gendreau-Berthiaume est un habitué des canots depuis qu'il est tout petit. Le prochain arrêt de la famille sera dans la petite communauté de The Pas, dans le nord du Manitoba, où un résident a promis de leur donner des vivres lorsqu'ils seront sur place.

Suivez le périple de la petite famille (Nouvelle fenêtre)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !