•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

16,7 M$ de moins pour le CISSS du Bas-Saint-Laurent

Des travailleurs du CISSS de la Matapédia manifestent devant l'hôpital d'Amqui.

Des travailleurs du CISSS de la Matapédia manifestent devant l'hôpital d'Amqui.

Photo : ICI Radio-Canada/Isabelle Damphousse

Radio-Canada

Le Centre intégré de santé et de service sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent devra composer avec des compressions budgétaires d'environ 16,7 millions de dollars pour l'année à venir. Cela représente environ 2 % de son budget.

« On considère que c'est beaucoup surtout si on considère que le ministère veut récupérer cet argent-là en optimisant les services [...] Souvent l'optimisation a eu impact direct sur la qualité des soins qui ont été offerts parce que c'est faire plus avec moins de ressources », plaide Huguette Saint-Laurent, conseillère syndicale au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

Ce n'est toutefois qu'à la fin du mois de mai que le montant exact de l'effort budgétaire demandé au CISSS sera connu.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux devrait imposer des compressions de plus d'un demi-milliard de dollars à l'ensemble des CISSS du Québec.

Selon Noémie Vanheuverzwijn, porte-parole du MSSS, outre la fusion des agences de santé trois axes principaux sont privilégiés dans les « cibles d'optimisation » , soient l'amélioration de la pertinence des soins et services, les approvisionnements en commun ainsi que le taux d'encadrement.

Toujours selon Noémie Vanheuverzwijn, « les établissements visés par des cibles d'optimisation doivent être en mesure de répondre aux cibles sans nuire à l'accès aux services ».

Pour protester contre ces nouvelles compressions, une trentaine de travailleurs de la santé ont manifesté mercredi à Rimouski devant les bureaux du CISSS.

Mardi, une vingtaine de travailleurs de la santé ont manifesté devant l'hôpital d'Amqui. Une autre manifestation est prévue jeudi devant les bureaux du ministre responsable de la région, Jean D'Amour, à Rivière-du-Loup.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec

Santé