•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De jeunes Montréalais en route pour la Syrie arrêtés par la GRC

Arrestation d'un des jeunes qui avaient pour projet de se rendre en Turquie puis en Syrie.

Arrestation d'un des jeunes qui avaient pour projet de se rendre en Turquie puis en Syrie.

Radio-Canada
Mis à jour le 

Alertée par des parents, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a arrêté vendredi et samedi un groupe de jeunes Montréalais, dont certains avaient pour projet de se rendre en Turquie puis en Syrie. Dix arrestations ont été effectuées à l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau.

Avec les informations de Karine BastienTwitterCourriel

Outre les arrestations à l'aéroport, un autre jeune a été arrêté à Saint-Léonard. Les jeunes, essentiellement des mineurs, ont été longuement interrogés puis relâchés sans faire l’objet d’accusations. Ils sont soupçonnés d’avoir voulu quitter le pays, probablement pour aller grossir les rangs des djihadistes islamistes.

Dans un communiqué publié mardi soir, la GRC annonce avoir arrêté au cours du week-end 10 jeunes Montréalais à l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau, en précisant que leur passeport leur avait été retiré.

L’avocat de l’un des jeunes arrêtés qualifie son client de « victime ». Il affirme que le jeune a été sollicité par Internet et qu’on lui a promis « une vie meilleure ».

L'article 810.01 du Code criminel (Nouvelle fenêtre) du Canada stipule que : « Quiconque a des motifs raisonnables de craindre qu'une personne commettra une infraction prévue à l'article 423.1, une infraction d'organisation criminelle ou une infraction de terrorisme peut, avec le consentement du procureur général, déposer une dénonciation devant un juge d'une cour provinciale. »

Un des jeunes était inscrit sur Facebook à deux ateliers du Centre communautaire islamique de l'Est de Montréal, dont Adil Charkaoui est le président.

Certains d'entre eux avaient aussi des liens avec ces jeunes qui ont déjà quitté le pays en janvier dernier pour la Turquie. Ils communiquaient par Internet, notamment à travers les réseaux sociaux.

Réaction de Steven Blaney 

« Bien que je ne puisse pas formuler de commentaires sur les questions opérationnelles précises, je félicite la GRC et l'Équipe intégrée de la sécurité nationale de leur vigilance continue en vue de protéger nos rues et nos collectivités contre la menace terroriste continue », a déclaré par communiqué le ministre de la Sécurité publique, Steven Blaney.

Le 14 avril, la GRC avait aussi arrêté deux autres jeunes de Montréal. On craignait qu'ils ne commettent une infraction liée au terrorisme. Ils avaient eux aussi l’intention de se rendre en Syrie, selon des sources de Radio-Canada.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Grand Montréal

Société