•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Journée des patriotes : les jeunes au premier rang

Des jeunes fêtent la Jounée nationale des patriotes

Des jeunes fêtent la Jounée nationale des patriotes

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les jeunes étaient nombreux aujourd'hui à souligner la Journée nationale des patriotes au centre-ville de Montréal. L'événement était organisé par les Jeunes patriotes du Québec et la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal.

Les jeunes voulaient envoyer un message pour répondre à ceux qui les accusent d’être cyniques. Ils pensent également pouvoir provoquer des changements comme les patriotes l’ont fait à leur époque.

C’est important de toujours se rappeler que ces gens-là se sont battus pour améliorer notre qualité de vie aujourd’hui, pour une société plus démocratique.

Paolo Zambito, porte-parole chez les Jeunes patriotes du Québec

Le président de la Société Saint-Jean Baptiste abonde dans le même sens. Il estime que la lutte des patriotes interpelle toujours les jeunes.

Ça nous rappelle que le combat pour la démocratie, la justice et la liberté est un combat qui est toujours actuel avec tout ce qui se passe dans le monde, au Canada et au Québec.

Maxime Laporte, président de la Société Saint-Jean Baptiste

Parmi les marcheurs, plusieurs étudiants de cégeps et d’universités adoptent le même discours insistant sur la nécessité pour les jeunes de prendre part au débat sur la souveraineté du Québec.

Par ailleurs, le comédien et ex-député Pierre Curzi a été nommé Patriote de l'année par la Société Saint-Jean-Baptiste. Il voit en cet honneur une signification particulière en 2015.

Ça veut dire d'autres valeurs : la justice, la solidarité. Ça veut dire l'histoire aussi, ça veut dire d'où on part. Ça veut probablement dire des institutions, un État politique.

Pierre Curzi

En soirée, des partisans souverainistes, dont le nouveau chef du Parti québécois Pierre Karl Péladeau et plusieurs personnalités se sont retrouvés pour un souper gala.

D’après le reportage de Nathalie Babin-Gagnon

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !